Bercy écarte un risque de paralysie de l'économie en France

Bercy écarte un risque de paralysie de l'économie en France

La croissance 2021 sera "significativement" supérieure à la prévision gouvernementale, qui s'établissait jusqu'ici à 6,25%, selon le ministre de l'Economie Bruno Lemaire.

Bercy écarte un risque de paralysie de l'économie en France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré mardi maintenir sa prévision de croissance de 4% du produit intérieur brut (PIB) de la France pour 2022. Cet objectif devrait tenir, en dépit des difficultés économiques prévisibles en janvier du fait de la flambée épidémique liée au variant Omicron.

Il a également précisé sur RTL que la croissance 2021 serait "significativement" supérieure à la prévision gouvernementale, qui s'établissait jusqu'ici à 6,25%.

"Ça sera significativement plus", a-t-il dit en précisant que les recettes fiscales supplémentaires liées à ce surplus de croissance seraient consacrées au désendettement et à la réduction du déficit, "ce qui nous permettra d'ailleurs en 2021 (...) d'avoir un déficit significativement inférieur à 8% du PIB", alors que le gouvernement s'attendait à ce que le déficit public s'établisse à 8,2% du PIB cette année.

Pas de paralysie

Il a écarté le risque d'une paralysie de l'économie, face à l'explosion des cas. "Je crois qu'il n'y a pas du tout de risques de paralysie. Il pourra y avoir des difficultés ici ou là, bien entendu. Peut-être que dans un restaurant, on aura du mal à avoir le service nécessaire ou le cuisinier qui peut tomber malade. Ça peut créer des désorganisations. Mais nous avons pris toutes les mesures pour que cette désorganisation soit la plus limitée possible. Et je pense surtout que les nouvelles règles d'isolement ont été définies par Olivier Véran et vont largement simplifier la vie des entreprises".

Le gouvernement a réitéré lundi son soutien aux entreprises, face à la nouvelle vague du Covid... A l'issue d'une rencontre avec les représentants du patronat et des secteurs en difficulté comme les discothèques, l'évènementiel ou le tourisme, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé que des mesures de soutien aux entreprises les plus affectées vont être renforcées, prolongées ou élargies.

Le locataire de Bercy a notamment indiqué que la prise en charge intégrale par l'Etat de l'activité partielle serait prolongée pour les entreprises contraintes d'interrompre leur activité, pendant toute la durée de leur fermeture, et serait aussi accessible aux entreprises dès 65% de perte de chiffre d'affaires.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !