Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Bercy assouplit le fonds de solidarité

Bercy assouplit le fonds de solidarité

Alors que l'accès au fonds est pour l'instant réservé aux entreprises perdant au moins la moitié de leur chiffre d'affaires en raison des fermetures imposées par les autorités, à partir de juin et pour trois mois, les commerces partiellement ouverts

Bercy assouplit le fonds de solidarité
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le fonds de solidarité va être intégralement maintenu jusque fin mai et son accès sera assoupli à partir du mois de juin... Il proposera une "clause de rendez-vous" fin août, pour les entreprises qui, à l'image des bars et des restaurants, ne pourront pas reprendre dans l'immédiat une activité normale en France malgré la levée progressive des restrictions face à l'épidémie due au coronavirus, a déclaré Bruno Le Maire.

"Nous garderons l'intégralité du fonds de solidarité pour le mois de mai. Il n'y aura pas de changement, même s'il y a des ouvertures partielles pour le 19 mai. Nous aurions pu supprimer en partie le fonds de solidarité. Nous le gardons intégralement !", a dit le ministre de l'Economie sur RTL.

Quelle que soit leur perte de chiffre d'affaires

Alors que l'accès au fonds est pour l'instant réservé aux entreprises perdant au moins la moitié de leur chiffre d'affaires en raison des fermetures imposées par les autorités, Bruno Le Maire a annoncé que, à partir de juin et pour trois mois, les commerces partiellement ouverts y auront accès quelle que soit leur perte de chiffre d'affaires.

Le montant des indemnisations sera défini avec les professionnels des secteurs concernés, une réunion étant prévue ce lundi, et ces aides seront dégressives jusque fin août...

Clause de rendez-vous

"J'annonce (...) une modification du fonds de solidarité pour les secteurs qui ne vont pas reprendre à la normale, de façon à tenir compte de leur perte de chiffre d'affaires et une clause de rendez-vous fin août pour nous assurer que chacun a été bien accompagné et que le retour à la normale s'est fait dans de bonnes conditions", a-t-il déclaré.

"Ensuite nous aurons évidemment une dégressivité de ces aides en fonction du retour à la normale (...) sur trois mois." "Le maître mot dans cette sortie de crise, c'est l'accompagnement. Nous voulons réussir le déconfinement économique", a-t-il ajouté.

Le fonds de solidarité a été mis en place par le gouvernement au tout début de la crise pour soutenir les entreprises frappées par les conséquences de la pandémie de COVID-19...

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !