Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Benoît Hamon lance son simulateur pour calculer le revenu universel

Benoît Hamon lance son simulateur pour calculer le revenu universel

Si le candidat socialiste , le RUE s'appliquera uniquement aux Français gagnant moins de 1,9 SMIC...

Benoît Hamon lance son simulateur pour calculer le revenu universel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le revenu d'existence universel, mesure phare du programme présidentiel de Benoît Hamon, reste très critiqué... A trois semaines du premier tour de l'élection, le candidat socialiste a donc décidé de lancer un simulateur qui permet à chaque Français de calculer le montant auquel il aurait droit, si la première phase du dispositif venait à être mise en place dès le 1er janvier 2018...

Un gain de pouvoir d'achat limité

Le montant du RUE est calculé à partir des revenus mensuels bruts du travail (salaires ou revenus du travail) ainsi que des allocations perçues (AAH, APL, chômage...). Un étudiant touchant 200 euros par mois et 100 euros d'allocations, aurait donc droit à un revenu universel de 518 euros, selon le simulateur.

Un individu gagnant 2.000 euros bruts par mois, toucherait un revenu universel de 121 euros. Ce montant serait réduit à 56 euros pour 2.500 euros bruts par mois. A 3.000 euros, le simulateur indique que la situation du ménage sera "inchangée".

Au-dessous de 1,9 SMIC

Dans cette première phase, le revenu d'existence n'est donc pas "universel". Le gain de pouvoir d'achat ne vaudrait que pour les personnes gagnant moins de 1,9 SMIC brut par mois (2.800 euros), quel que soit leur statut (étudiant, demandeur d'emploi...), avec un but : garantir 600 euros à chacun. Cela concernerait au total, 19 millions de Français.

Avec le RUE versé automatiquement, deux allocations disparaîtraient: le RSA et la prime d'activité. Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (535 euros) se verront donc verser en remplacement, un revenu universel de 600 euros, soit un gain annuel de 580 euros par mois.

Plusieurs phases

Comme annoncé précédemment, la mise en oeuvre du dispositif serait progressive. Dans un deuxième temps, Benoît Hamon compte augmenter le RUE à 750 euros par mois et le généraliser à "tous les retraités" et non à "tous les Français".

Benoît Hamon a récemment chiffré le coût du dispositif à "35 milliards d'euros", contre une facture estimée à 350 milliards d'euros par l'institut Montaigne, de tendance libérale.

©2017-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !