»
»
»
Consultation

Baisser les impôts est une "priorité" pour les Français !

Baisser les impôts est une "priorité" pour les Français !

La baisse de la fiscalité des ménages arrive en tête des préoccupations économiques des Français, juste devant le chômage, selon un sondage OpinionWay et Comdata Group pour 'Les Echos' et 'Radio Classique'.

Baisser les impôts est une 'priorité' pour les Français !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A la question "En matière économique, quelle doit être la priorité du gouvernement ?", la baisse de la fiscalité des ménages arrive en tête (pour 44 % des Français). Juste derrière, vient la lutte contre le chômage (42%) suivie de la réduction de la dette et des déficits publics (32%), selon un sondage publié lundi soir sur le site des 'Echos', réalisé par OpinionWay et Comdata Group pour 'Les Echos' et 'Radio Classique'.

En revanche, la baisse de fiscalité pour les entreprises arrive loin derrière (9%) dans les préoccupations des Français. Selon Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d'OpinionWay, cité par le quotidien économique, "le calendrier fiscal décidé par le gouvernement actuel, où les hausses de taxes sont intervenues en début d'année et où les baisses n'arriveront pleinement qu'en fin d'année , a contribué à réactiver ce sujet. Corriger le tir dans la perception des Français sera difficile...".

Inquiets du déficit, les Français prêts à certains efforts

Même si la fiscalité est en tête des préoccupations, "la dette et le déficit publics se sont installés depuis plusieurs années comme un sujet d'importance dans le débat", constate aussi le sondeur. Ainsi, les Français se disent inquiets à 73% du niveau de la dette et des déficits et ils sont même une majorité (54%) à juger une faillite de la France possible.

Dans ce contexte, 56% des personnes interrogées jugent "prioritaire de réduire le déficit, quitte à réduire les budgets de prestations sociales et des services publics". Certaines pistes envisagées par le gouvernement ne sont pas mal accueillies, comme une réduction des allocations chômage des cadres (87 % des sondés l'approuvent), ainsi que la limitation de la hausse des prestations sociales (62%) ou la réduction du nombre de fonctionnaires (60%).

Retraite et santé, des sujets ultra-sensibles

Attention cependant : dans l'esprit des Français, "il n'est pas certain que les pensions de retraite soient identifiées comme une prestation", relève Bruno Jeanbart et "la baisse des postes de fonctionnaires fait nettement moins consensus quand on rentre dans le détail des missions", ajoute-t-il...

Enfin, les Français rejettent aussi à 76% la réduction du nombre de médicaments remboursés, signe que "le domaine de la santé est un secteur très à part" dans leur esprit.

(*) Sondage réalisé les 12 et 13 septembre 2018 auprès d'un échantillon de 1.046 personnes, selon la méthode des quotas.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com