Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Back Market en vedette

Back Market en vedette

Le reconditionnement constitue un levier décisif pour limiter l'empreinte écologique

Back Market en vedette

(Boursier.com) — Après avoir introduit le Meet'Up GreenTech, colloque réunissant les start-ups et PME acteurs de la transition écologique, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, visiteront les locaux de Back Market, spécialisée dans le reconditionnement d'appareils électriques et électroniques, ce lundi à Paris.

La transition numérique peut constituer un véritable atout pour la transition écologique... Si les outils numériques représentent un poste d'émissions de gaz à effet de serre croissant, cet impact doit être mis en regard des multiples externalités positives qui découlent de cette transition, permettant à la fois de rationaliser des outils existants et de modifier certains modes de production et de consommation de manière vertueuse.

Ecosystème 'Green Tech dynamique'

Pour favoriser les synergies entre ces deux " transitions " stratégiques et structurantes, la France peut se prévaloir d'un écosystème Green Tech dynamique, actif en matière de climat, d'énergie, de bâtiment durable, de mobilité d'économie circulaire ou de biodiversité. L'initiative " GreenTech Innovation " a vocation à soutenir les start-ups spécialisées dans ce domaine sur l'ensemble du territoire.

Le secteur des Green Tech compte même un certain nombre de pépites de la tech, susceptibles de grossir les rangs des champions technologiques de demain : ainsi, dans le " Next40 " et le " FT120 ", une dizaine d'entreprises ont ainsi une activité qui comporte une dimension écologique...

Question de levier

L'entreprise BackMarket, spécialisée dans le reconditionnement d'appareils électriques et électroniques, fait partie de ces entreprises !... Le reconditionnement constitue un levier décisif pour limiter l'empreinte écologique du secteur, dont 75% est liée à la phase de fabrication des équipements. Il s'agit en outre d'une demande forte de nos concitoyens, relayée par la Convention citoyenne pour le climat.

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire prévoit déjà un ensemble de mesures de soutien au secteur : le développement de la réparabilité des équipements, l'extension de la garantie légale de conformité et la création de fonds de soutien au réemploi et à la réparation.

Le plan "France Relance" contient également une enveloppe de 21 millions d'euros pour soutenir les projets dans le secteur du réemploi et de la réparation, qui pourra être mobilisée dans le domaine numérique. L'exemple de Backmarket témoigne ainsi de la capacité du pays à conjuguer transition écologique, emploi et compétitivité, en faisant émerger en France et en Europe les futurs champions de la GreenTech...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !