»
»
»
Consultation

Avoir un enfant pèse sur le salaire des mères, peu sur celui des pères

Avoir un enfant pèse sur le salaire des mères, peu sur celui des pères

D'après une récente étude de l'Insee, les femmes ont perdu en moyenne 25% de leur salaire cinq ans après l'arrivée d'un enfant...

Avoir un enfant pèse sur le salaire des mères, peu sur celui des pères
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La venue d'un enfant change la vie dans le foyer et impacte aussi le salaire... Et surtout celui des femmes. Selon une étude de l'Insee elles subissent en effet des pertes de revenus de l'ordre de 25% en moyenne, 5 ans après la naissance, par rapport à la situation dans laquelle elles n'auraient pas eu d'enfant...

"Des pertes de même ordre de grandeur, voire plus importantes, s'observent également à l'occasion d'un deuxième ou troisième enfant", a ajouté l'institut de la statistique. Celles-ci peuvent en effet atteindre jusqu'à 50% dans le premier cas et 57% dans le second.

Pour l'Insee, l'explication réside dans le fait qu'après l'arrivé d'un enfant, ce sont plus souvent les femmes qui adaptent leur emploi du temps. Entre les arrêts définitifs du travail par certaines, des interruptions temporaires pendant et après la grossesse, et des passages à temps partiel, leur carrière en pâtit.

Disparités en fonction du salaire

En moyenne, l'effet négatif des naissances sur les revenus est de l'ordre de 5 % par enfant. L'étude met également en lumière des disparités en fonction du niveau du salaire horaire. En effet, les pertes atteignent jusqu'à 38% pour les 5% des mères les moins bien rémunérées.

Le poids de ces baisses de revenu "diminue de manière continue au fur et à mesure que l'on s'élève dans la hiérarchie des salaires horaires", affirme l'Insee. Ainsi, pour les salaires les plus hauts, les pertes sont quasiment inexistantes...

Ce phénomène s'explique en partie par le fait que les mères payées au Smic ont plus de difficultés à assumer le coût de la garde d'enfant. Elles sont ainsi davantage contraintes d'interrompre leur activité que celles qui ont des revenus plus élevés.

Pas de changement pour les hommes

Les salaires des hommes, eux, ne varient pas ou peu... Leur revenu reste en effet quasiment inchangé qu'ils aient ou non un enfant. A l'inverse, les travailleurs appartenant aux 5% des salariés les mieux payés voient même leur revenu progresser de 17%, cinq années après la naissance de leur premier enfant.

Ce phénomène tend ainsi à renforcer les écarts de trajectoires salariales entre les femmes et les hommes. Pour rappel, elles gagnent gagnent 18,5% de moins qu'eux par an, selon les chiffres de l'institut...

L'Insee a toutefois insisté sur le fait que ces chiffres déterminés après la venue d'un enfant traduisent "davantage une décision des ménages plutôt qu'une discrimination de l'employeur".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com