Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Avec la fin du confinement, la pollution fait son grand retour...

Avec la fin du confinement, la pollution fait son grand retour...

Les émissions de polluants ont retrouvé leurs niveaux d'avant-crise, seulement trois semaines après le début du déconfinement, et malgré de nombreuses restrictions toujours en vigueur et le développement du télétravail...

Avec la fin du confinement, la pollution fait son grand retour...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C 'était un des effets positifs de la crise liée au coronavirus : une baisse spectaculaire de la pollution, et notamment en Île-de-France, a pu être observée ces dernières semaines. Pendant les deux mois de confinement, une amélioration conséquente de la qualité de l'air a été notée en particulier pour le dioxyde d'azote. Cette période a également vu les émissions de CO2, gaz à effet de serre, reculer de 33% en région parisienne...

Mais depuis le 11 mai, les Français ont repris une activité un peu plus normale, et ces effets bénéfiques sont en train de s'envoler... "Sur la période du 11 au 31 mai, la reprise progressive des activités, et particulièrement du trafic, a conduit à une remontée des quantités de polluants rejetés dans l'atmosphère pour les oxydes d'azote et les particules à des niveaux équivalent à 80% des émissions observées avant le confinement et jusqu'à 90% pour le boulevard périphérique", souligne dans une note Airparif, l'organisme qui surveille la qualité de l'air en région parisienne.

Retour à la normale

Les émissions de CO2 sont également reparties à la hausse, avec une augmentation jusqu'à 80% des niveaux habituels. Autre mauvaise nouvelle : "en termes de qualité de l'air respiré, dans l'agglomération parisienne, la baisse observée des concentrations de dioxyde d'azote (NO2) est passée de -25% pendant le confinement à -15% sur les 3 premières semaines de déconfinement".

Airparif note donc que le retour à la normale est graduel, avec une intensité variable suivant les polluants. Mais d'ores et déjà les niveaux de pollution se rapprochent des conditions habituelles en Île-de-France à cette période de l'année. Et la diminution progressive du télétravail, ajoutée à la réouverture dans les prochaines semaines des lieux de sortie pour les Franciliens, devraient encore faire remonter la pollution...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !