»
»
»
Consultation

Automobile : les droits de douane US pourraient réduire les exportations allemandes vers les États-Unis de 50%

Automobile : les droits de douane US pourraient réduire les exportations allemandes vers les États-Unis de 50%

Selon les derniers calculs de l'Institut ifo, les conséquences de la mesure seraient considérables...

Automobile : les droits de douane US pourraient réduire les exportations allemandes vers les États-Unis de 50%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les exportations allemandes de voitures vers les États-Unis pourraient chuter de près de 50% à long terme si les États-Unis imposaient des droits de douane permanents de 25% supplémentaires... C'est le résultat des derniers calculs de l'Institut ifo. "Ces droits de douane réduiraient de 7,7% le total des exportations de voitures en provenance d'Allemagne, soit 18,4 milliards d'euros", explique Gabriel Felbermayr, directeur du Centre pour l'économie internationale de l'Institut ifo.

Les exportations en provenance d'autres secteurs et vers d'autres pays pourraient toutefois légèrement amortir la perte économique globale, de sorte que les exportations allemandes totales vont diminuer de "seulement" 11,6 milliards d'euros...

Valeur ajoutée

La valeur ajoutée de l'industrie automobile en Allemagne diminuerait de 7 milliards d'euros, ce qui représenterait une réduction d'environ 5%. La valeur ajoutée dans l'industrie automobile américaine, en revanche, augmenterait d'environ 25 milliards d'euros...

Les exportations automobiles d'autres pays seraient également considérablement affectées par les droits de douane américains ; il convient de mentionner en particulier le Mexique, le Japon, le Canada, la Corée et la Chine. Le Mexique et le Canada pourraient être exemptés si leur nouvel accord avec les États-Unis entrait en vigueur à temps.

Dans l'UE, environ 60% des dommages sont imputables à la seule Allemagne. Par contre, la valeur ajoutée dans la filière automobile Française baisserait seulement de 230 millions d'euros...

Contre-stratégie

M. Felbermayr ajoute : "L'UE peut toutefois mettre au point une contre-stratégie intelligente qui ramènerait à peu près à 0 les effets des droits de douane américains sur les performances économiques des deux parties... Il s'agirait alors de droits de douane sur les produits américains dont les fabricants devraient réagir par des réductions de prix. Cela, à son tour, porterait préjudice aux pays tiers dont la production économique pourrait chuter d'environ 5 milliards d'euros."

Tous les calculs reposent sur l'hypothèse de réactions d'ajustement, dont 90% auront lieu dans un délai de 5 ans.

Le département du commerce américain doit présenter un rapport d'ici dimanche au plus tard sur la question de savoir si le niveau élevé des importations de voitures constitue une menace pour la sécurité nationale américaine...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com