Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Automobile : le marché s'effondre en France

Automobile : le marché s'effondre en France

60.000 emplois sont menacés... Le gouvernement va prolonger de six mois les aides à l'achat de voitures neuves.

Automobile : le marché s'effondre en France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nouvelle hécatombe pour le marché automobile français... Avec la fermeture des concessions, les commandes de voitures passées au début du mois de novembre, date qui coïncide avec le début du reconfinement, ont chuté entre 70 et 90 % en comparaison avec la même période en 2019.

Les dégâts pourraient être très lourds sur le front de l'emploi. "Si la situation venait à perdurer pendant plusieurs semaines (...) de potentielles fermetures de sites pourraient avoir lieu avant la fin de l'année, ce qu'on souhaite à tout prix éviter", a confié une source de Bercy à l'agence de presse Reuters. En tout, 60.000 emplois sont à risque dans l'industrie automobile française, sur un total de 400.000, à cause de la crise sanitaire actuelle.

Nouveau coup de pouce

Le gouvernement français a donc annoncé de nouvelles aides vendredi. Il va prolonger de six mois les aides à l'achat de voitures neuves.

"Pour tenir compte des perturbations engendrées sur les ventes de véhicules, les barèmes actuellement en vigueur du bonus et de la prime à la conversion seront prolongés jusqu'au 30 juin 2021 pour renforcer le soutien au verdissement du parc dans le contexte de la crise sanitaire", ont annoncé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, le ministre des Finances Bruno Le Maire et la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, cités dans un communiqué.

Le barème du bonus, qui devait être revu à la baisse au 1er janvier prochain, ne sera pas modifié avant le 1e juillet prochain, tout comme la prime à la conversion, touchée pour la mise à la casse d'un ancien véhicule.

Fonds Avenir Automobile

Le gouvernement a également annoncé que le Fonds Avenir Automobile, d'une taille maximale de 525 millions d'euros apportés par les constructeurs PSA et Renault ainsi que par l'Etat, réalisera son premier investissement en 2020 dans l'entreprise familiale Coretec, une PME spécialisée dans l'intégration de lignes de production robotisées.

Bpifrance a précisé de son côté que cet investissement prendra la forme d'une entrée de la banque publique au capital de l'entreprise familiale pour un montant de huit millions d'euros.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !