Au salon automobile de Munich, les constructeurs chinois aux premières loges !

Au salon automobile de Munich, les constructeurs chinois aux premières loges !
  • 16

40% des entreprises présentes viennent de Chine...

Au salon automobile de Munich, les constructeurs chinois aux premières loges !
Crédit photo © SIPA

(Boursier.com) — La Chine est à l'honneur au salon automobile de Munich, qui a ouvert ses portes mardi au grand public. Désireuse d'affirmer sa présence sur le marché de l'électrique, et de faire de l'ombre à des mastodontes comme BMW ou Ford, elle est venue en force : 40% des entreprises présentes viennent de Chine !

Les start-ups et autres groupes chinois, au premier rang desquels le géant BYD, se sont installés sur certains des plus grands stands de l'événement, enchaînant les conférences de presse et les présentations de voitures...

Plus grand marché de l'électrique

La Chine est actuellement le plus grand marché mondial de véhicules électriques. Elle a vu éclore ces dernières années une pléthore de constructeurs, alléchés par les subventions gouvernementales. Face au ralentissement du marché intérieur, et à l'attractivité de l'Europe (avec la fin annoncée des moteurs thermiques pour 2035), nombreux sont ceux qui ont décidé de se développer à l'étranger : BYD par exemple ambitionne de lancer 5 modèles en Europe, et est déjà à la tête de 150 concessions sur le continent.

BYD, qui est soutenu financièrement par Warren Buffett, a profité du salon pour dévoiler sa berline électrique Seal, destinée à l'Europe, proposée à partir de 44.900 euros. A titre de comparaison, en Allemagne, la Tesla Model 3 démarre à 42.990 euros. Les concurrents ne sont pas en reste, à l'image de Leapmotor, qui compte bien lancer son SUV C10 l'an prochain sur le continent, ou Xpeng, qui promet d'arriver en Allemagne en 2024.

Menace

L'arrivée de ces entreprises chinoises en Europe est considérée comme une menace pour les constructeurs automobiles locaux, qui sont perçus comme plus lents dans leur développement... Mais les Occidentaux ne comptent pas se laisser faire : Tesla a notamment déclenché une guerre des prix qui a mis sous pression les bénéfices et les marges de certains des plus petits acteurs chinois comme Xpeng. Le groupe d'Elon Musk, qui sèche régulièrement les salons automobiles, est d'ailleurs présent cette année à Munich (le salon se tenait auparavant à Francfort).

Pour se remettre dans la course et tenter de rattraper Tesla, BMW et Mercedes ont tous deux ont lancé une plateforme dédiée aux voitures électriques - signe que la route n'est pas totalement dégagée pour la Chine.

©2023