Au Royaume-Uni, les abonnés Amazon Prime pourront avoir la livraison gratuite sur Deliveroo

Au Royaume-Uni, les abonnés Amazon Prime pourront avoir la livraison gratuite sur Deliveroo

Deux ans après l'entrée d'Amazon au capital de Deliveroo, un avantage sera accordé aux abonnés Prime au Royaume-Uni, qui pourront bénéficier pendant un an de la livraison gratuite sur toutes les commandes de plus de 25 livres...

Au Royaume-Uni, les abonnés Amazon Prime pourront avoir la livraison gratuite sur Deliveroo
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le partenariat entre Amazon et Deliveroo se concrétise... Alors que le géant de l'e-commerce était entré au capital de la plateforme de livraisons de repas il y a maintenant deux ans, les abonnés Prime vont pouvoir bénéficier d'un an de livraison gratuite sur Deliveroo sur toutes les commandes de plus de 25 livres (environ 30 euros), comme le révèle le 'Financial Times'.

Amazon "recherche toujours des moyens d'offrir encore plus de valeur aux membres Prime", a indiqué Lisa Leung, directrice de Prime et du marketing chez Amazon UK, cité par le quotidien économique, rappelant qu'outre la livraison gratuite et le service de streaming vidéo, les avantages Prime comprenaient déjà auparavant un an d'abonnement gratuit au Nintendo Switch Online.

Ce nouvel avantage, qui permet ainsi d'éviter aux clients de cumuler l'abonnement "Prime" et "Deliveroo Plus", ne concerne pour l'heure que le Royaume-Uni. L'offre pourrait toutefois être élargie à d'autres pays à l'avenir...

Levée de fonds de 575 millions de dollars

En mai 2019, Deliveroo avait annoncé avoir levé 575 millions de dollars lors d'un tour de table en "Series G" (étape postérieure à la Série C qui marque généralement la fin du processus de levée de fonds avant Bourse) mené par le géant de l'e-commerce. "Amazon a été une inspiration pour la société et pour moi. Nous sommes impatients de travailler avec une société aussi obsédée par les clients", s'était alors félicité le PDG de Deliveroo Will Shu, cité dans un communiqué.

Cet investissement est intervenu après l'échec du service de livraison de repas d'Amazon, baptisé "Amazon Restaurants" et lancé en 2015 à Seattle aux Etats-Unis. Le géant du commerce en ligne avait abandonné en juin 2019 cette offre, n'ayant pas su trouver son public face à la concurrence des autres plateformes du secteur.

Accord de l'Autorité britannique de la concurrence

En décembre 2019, l'Autorité britannique de la concurrence (la Competition and Markets Authority, ou CMA) s'était inquiétée, à l'issue d'une première enquête, d'une "perspective bien réelle" que l'entrée d'Amazon au capital de Deliveroo puisse nuire à la concurrence, comme Uber Eats.

L'Autorité de la concurrence avait finalement donné son feu vert pour que le géant américain puisse prendre une participation de 16% au capital de Deliveroo en août 2020, estimant que la prise de participation ne représentait pas un risque pour les consommateurs ou l'activité des deux groupes...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !