»
»
»
Consultation

Assurance-vie : mise en garde contre un vaste système d'arnaque

Assurance-vie : mise en garde contre un vaste système d'arnaque

Les escrocs ont déjà fait 70 victimes et 1,2 million d'euros de préjudice...

Assurance-vie : mise en garde contre un vaste système d'arnaque
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Déjà 1,2 million d'euros de préjudice et 70 victimes ! La justice a mis en garde jeudi contre une vaste arnaque à l'assurance-vie, après l'ouverture d'une enquête au cours de l'été 2014. Les escrocs contactent les proches d'un défunt, après s'être renseigné sur sa personnalité et celle de ce proche. "Les victimes sont contactées par téléphone par une personne se présentant comme avocat spécialisé dans le droit des successions. L'escroc annonce à son interlocuteur qu'il est bénéficiaire d'une assurance-vie souscrite à l'étranger par le défunt, d'un montant de l'ordre de 200.000 à 300.000 euros", écrit la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy dans un communiqué de presse.

Un système bien rodé

Selon les enquêteurs, le système de cette bande organisée est très solide. Le faux avocat peut s'appeler Marc de la Villardiaire, Charles de la Roche ou Gérald de Courcheville, parle un excellent français et dispose d'un site internet. Il demande à sa victime différentes pièces d'identité, puis d'ouvrir un compte bancaire dans un pays limitrophe de la France. Le présumé bénéficiaire doit ensuite effectuer des virements, présentés comme des cotisations, sur d'autres comptes à l'étranger pour des montants qui sont allés de 6.000 à 100.000 euros selon les cas...

Déposer une plainte

"La victime est d'autant plus vulnérable qu'elle hésite à évoquer la situation avec ses proches ou à dénoncer les faits à la justice. "Vous fraudez le fisc français et vous lésez vos frères et soeurs qui pourraient prétendre à l'héritage", explique un magistrat cité par Reuters. La Jirs de Nancy précise que les "personnes victimes de ces faits sont invitées à déposer plainte auprès de la brigade de gendarmerie ou commissariat de police de leur domicile".

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com