»
»
»
Consultation

Assurance maladie : un rapport épingle le coût des médecins en intérim

Assurance maladie : un rapport épingle le coût des médecins en intérim

Les hôpitaux, confrontés à une pénurie de médecins, doivent faire appel à ces remplaçants très coûteux...

Assurance maladie : un rapport épingle le coût des médecins en intérim
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ils représenteraient près d'un médecin sur dix dans les hôpitaux publics et coûteraient très cher à l'assurance maladie. Un rapport du député socialiste de l'Isère, Olivier Véran, révélé mardi par 'Le Parisien', épingle les très onéreux médecins remplaçants... Ils seraient 6.000 en France à exercer régulièrement, grâce à des contrats en intérim ou de gré à gré, quand c'est en dehors de la fonction publique.

Les patients en pâtissent, aux yeux du député, qui estime que ces médecins n'ont pas toujours les compétences requises, ce qui peut provoquer des "risques graves pour la qualité et la sécurité des soins". Mais c'est surtout l'aspect financier qui pose problème, puisque ce recours à l'intérim occasionnerait pour l'assurance maladie un surcoût de 500 millions d'euros au minimum, soit plus de trois fois le déficit des hôpitaux publics en 2012.

600 à 1.500 euros par jour

Car la pénurie de médecins autorise les sociétés d'intérim à pratiquer des tarifs très élevés : "Selon les cas et les besoins, une journée de travail peut être payée entre 600 et 1.500 euros, auxquels il faut ajouter une prime de fin de mission (10%), voire le gîte, le couvert et même le transport", détaille 'Le Parisien', qui précise que RTT et congés compris, un titulaire coûte en moyenne 250 euros par jour.

Dérives...

Les radiologues, anesthésistes-réanimateurs et chirurgiens constituent le gros des rangs de ces intérimaires, tout simplement parce que ce sont leurs spécialités qui manquent le plus au sein des hôpitaux. Les sociétés d'intérim, dont certaines sont installées au Luxembourg en profitent donc pour faire grimper les prix : "Selon une enquête de l'Igas publiée en 2010, ces médecins ont touché en 2008 entre 127.500 et 156.700 euros annuels", écrit le quotidien. C'est contre ces dérives qu'a été bâti le rapport qui doit alimenter le futur texte sur la "stratégie nationale de santé" préparé par la ministre de la Santé Marisol Touraine.

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com