Après les JO 2024, "les voitures ne reviendront pas devant la tour Eiffel", promet Anne Hidalgo

Après les JO 2024, "les voitures ne reviendront pas devant la tour Eiffel", promet Anne Hidalgo
  • 12

"Le Trocadéro sera végétalisé et le pont d'Iéna piétonnisé, jusqu'au Champ-de-Mars qui sera reboisé", a espéré la maire de Paris.

Après les JO 2024, "les voitures ne reviendront pas devant la tour Eiffel", promet Anne Hidalgo
Crédit photo © SIPA

(Boursier.com) — Fini les voitures devant la Tour Eiffel ? Alors que la Mairie de Paris va tripler à la rentrée prochaine les frais de stationnement pour les SUV les plus lourds après le vote local dimanche dernier, Anne Hidalgo a dévoilé d'autres changements d'importance à venir dans la capitale. Parmi eux, la poursuite du projet de piétonnisation autour de la tour Eiffel, bien que cette initiative soit contestée par l'Etat...

"Après les Jeux olympiques, les voitures ne reviendront pas devant la Tour Eiffel", a-t-elle affirmé dans un entretien accordé à 'Ouest France' lundi. "Le Trocadéro sera végétalisé et le pont d'Iéna piétonnisé, jusqu'au Champ-de-Mars qui sera reboisé... L'ensemble formera un grand parc au coeur de Paris", a expliqué l'élue parisienne.

Ce réaménagement est souhaité depuis plusieurs années par la municipalité, dans le cadre du projet "OnE". Ce plan d'envergure, qui s'étend de la place du Trocadéro jusqu'au Champ-de-Mars, vise à végétaliser et à piétonniser les abords de la tour Eiffel...

Le projet de réaménagement retoqué

Initialement prévu en partie pour les Jeux Olympiques de Paris, qui doivent se tenir du 26 juillet au 11 août 2024, ce projet rencontre toutefois des oppositions : Au printemps dernier, la justice avait rejeté une requête de la mairie visant à contester la décision de la préfecture de police, qui s'opposait à la proposition telle qu'elle était présentée, retardant ainsi sa mise en oeuvre.

A lire aussi...Comptage

Lors de ses voeux en début d'année, Anne Hidalgo avait déjà exprimé son intention de relancer les négociations après les JO. "Pour réduire encore davantage la pollution, nous continuerons à reconquérir nos places, à l'image de ce que nous allons réaliser sur la place du Châtelet, où les piétons pourront circuler plus facilement. C'est cette même ambition qui nous anime pour reconquérir demain la place de la Concorde, le Trocadéro, et la place d'Iéna", avait-elle affirmé.

Triplement des tarifs de stationnement pour les SUV

Pour réduire la pollution d'ailleurs, Paris a décidé de sévir contre les SUV, alors que 54,5% des Parisiens votants se sont prononcés dimanche pour le triplement des tarifs de stationnement de ces véhicules dans la capitale.

Sur les 1,3 million d'électeurs appelés à se rendre aux urnes, seuls 78.121 électeurs ont participé au scrutin. Le taux de participation s'établit donc à un peu moins de 6%, un chiffre encore inférieur à celui enregistré lors de la votation qui a acté l'année dernière la fin des trottinettes électriques en libre-service dans la capitale.

"Les Parisiens sont concernés par les questions qui touchent à la pollution, à l'encombrement des rues et à la sécurité routière... La votation citoyenne s'installe comme un rendez-vous démocratique régulier. Dans la période de crise que l'on traverse, cela fait du bien. On leur donne la parole et ce sont eux qui décident. On l'avait déjà vu au sujet des trottinettes électriques en libre-service l'année dernière", a estimé Anne Hidalgo.

©2024

Plus d'actualités Economie

Chargement en cours...

Toute l'actualité