Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Amazon France : "Il est encore trop tôt pour parler de réouverture"

Amazon France : "Il est encore trop tôt pour parler de réouverture"

"Je ne sais pas si c'est pour cinq jours, je le regrette et nous allons faire appel", a affirmé le directeur général d'Amazon France concernant la fermeture de ses sites à partir de ce jeudi.

Amazon France : 'Il est encore trop tôt pour parler de réouverture'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Une fermeture qui va durer ? Sommé par la justice française de réduire ses livraisons aux marchandises "essentielles", faute de pouvoir protéger ses salariés contre le Covid-19, Amazon va fermer ses six entrepôts français à partir de ce jeudi. Sur 'Europe 1', le directeur général France du groupe Frédéric Duval a toutefois affirmé qu'il "ne savait pas" combien de temps durerait vraiment cette fermeture.

"En dépit des investissements énormes mis en oeuvre dans nos centres de distribution pour préserver la sécurité de nos salariés, la Cour de justice de Nanterre a pris un jugement qui oblige à fermer les centres de distribution en France", a-t-il expliqué, précisant toutefois ne pas savoir si la fermeture allait durer jusqu'au 20 avril.

"Je ne sais pas si c'est pour cinq jours... Il est trop tôt aujourd'hui pour parler de réouverture, je le regrette et nous faisons appel", a rappelé Frédéric Duval.

Impossibilité de limiter ses livraisons aux seuls produits essentiels

Le tribunal judiciaire de Nanterre a ordonné à Amazon France de limiter, dans les 24 heures et sous astreinte de 1 million d'euros par jour de retard, son activité aux marchandises essentielles, c'est-à-dire les "produits alimentaires, d'hygiène et médicaux". Mais le groupe estime qu'il lui est impossible de respecter cette demande, sans prendre le risque de livrer "accidentellement" un produit non essentiel et ainsi encourir l'amende prévue.

"Nous sommes dans l'impossibilité de nous assurer qu'aucun collaborateur ne va toucher un produit considéré comme non-prioritaire", a expliqué le directeur général d'Amazon France. Ainsi, "la seule conséquence sérieuse que nous pouvons mettre en oeuvre est la fermeture des centres", a-t-il poursuivi.

"Notre service va être ralenti pour nos clients"

Pour rappel, le syndicat SUD Commerce avait saisi le tribunal de Nanterre pour dénoncer le manque de protection des salariés d'Amazon face à la propagation de la pandémie de coronavirus, alors que certains d'entre eux ont été contaminés. Un salarié, du site de Brétigny-sur-Orge serait également en réanimation.

Selon Frédéric Duval, la fermeture des sites français d'Amazon aura "des conséquences". "Notre service va être ralenti pour nos clients, cette action syndicale aura des conséquences pour des milliers de collaborateurs qui sont employés par Amazon, et pour toutes les TPE et PME qui utilisent nos centres de distribution pour réaliser leur activité en France", a-t-il regretté.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !