Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Airbnb a reversé 58 millions d'euros de taxe de séjour en 2019

Airbnb a reversé 58 millions d'euros de taxe de séjour en 2019

Quelque 28.000 villes françaises se partageront cette somme, qui a doublé par rapport à 2018 (24 millions d'euros).

Airbnb a reversé 58 millions d'euros de taxe de séjour en 2019
Crédit photo © reuters

(Boursier.com) — Bonne nouvelle pour les communes françaises... Airbnb a annoncé ce vendredi le versement de 58 millions d'euros à 28.000 communes de l'Hexagone. Cette somme, qui représente plus du double de celui de l'année précédente, correspond aux taxes de séjour versés par les utilisateurs de la plateforme entre janvier à octobre 2019. "Le reliquat des deux derniers mois sera reversé durant le premier trimestre 2020", a précisé le site de location saisonnière.

Selon Emmanuel Marill, directeur d'Airbnb France, cette progression est liée à celle du nombre de voyageurs sur la plateforme. "Je n'ai pas encore les chiffres 2019, mais la croissance est à deux chiffres", a-t-il indiqué au 'Parisien'.

Mais cette hausse s'est aussi faite grâce à la collecte désormais automatisée de la taxe. "Cette avancée améliore le quotidien de plus de 400.000 hôtes qui remplissent ainsi plus facilement leurs obligations et contribuent à la fiscalité locale", a-t-il expliqué à '20 Minutes'.

Amendes en cas de non-collecte de la taxe

Pour rappel, la plateforme de location de logements touristiques a étendu, depuis le 1er juillet 2018, sa collecte automatique de la taxe de séjour à 23.000 communes françaises dans le but de leur reverser en janvier 2019 les sommes qui avait été collectées en 2018. Auparavant, seule une cinquantaine de villes pouvaient bénéficier de cette collecte. Avant la mise en place de l'automatisation, les utilisateurs d'Airbnb qui louaient leur appartement devaient alors collecter eux-même la taxe de séjour, pour ensuite la verser à leur commune.

Par ailleurs, la loi Élan (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) de 2018 prévoit désormais des sanctions, en cas de non-collecte par une plateforme de location, de la taxe de séjour, allant jusqu'à 2.500 euros d'amende (sans être inférieure à 750 euros).

15,3 millions d'euros pour Paris

Pour l'année 2019, la collectivité ayant reçu le plus important montant de taxe de séjour de la part d'Airbnb reste la ville de Paris (15,3 millions d'euros), qui est loin devant les métropoles de Marseille (2,3 millions d'euros) et Nice (1,8 million). Lyon est à la quatrième place (1 million).

Les communes plus petites, mais qui demeurent très touristiques, ressortent aussi gagnantes, telles que Cannes (0,91 million d'euros), Chamonix-Mont-Blanc (0,44 million) ou encore Annecy (0,39 million)...

Airbnb a indiqué par ailleurs avoir collecté et remis, depuis ces quatre dernières années plus de 2 milliards de dollars de taxes de séjour et autres taxes touristiques à des autorités locales dans le monde entier. "Plus de 400 accords conclus avec des autorités locales, régionales ou gouvernementales du monde entier ont simplifié la collecte de ces taxes pour les hôtes, qui sont majoritairement des particuliers peu rompus aux procédures administratives complexes", a précisé la plateforme.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com