»
»
»
Consultation

Affaire Tapie : Christine Lagarde de nouveau auditionnée par la CJR

Affaire Tapie : Christine Lagarde de nouveau auditionnée par la CJR

Il s'agirait de la quatrième audition par la Cour de justice de la République.

Affaire Tapie : Christine Lagarde de nouveau auditionnée par la CJR
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La dirigeante du FMI, Christine Lagarde serait actuellement auditionnée pour la quatrième fois par la Cour de justice de la République, dans le cadre de l'affaire d'arbitrage privé rendu en faveur de Bernard Tapie face au Crédit Lyonnais en 2008.

La chaîne i-Télé qui révèle l'information - confirmée par une source proche du dossier interrogée par Reuters - croit savoir que cette nouvelle entrevue était initialement prévue en juillet mais a été reportée en raison de l'emploi du temps chargée de la patronne du Fonds monétaire international.

Simple formalité...

Au cours de cette audition, les magistrats souhaiteraient seulement "lui demander quelques précisions avant de clôturer leur instruction et transmettre leur dossier au procureur général de la Cour de cassation", précise i-Télé. Christine Lagarde, ministre de l'Economie à l'époque des faites a été placée sous le statut de témoin assisté dans cette affaire. Elle devrait donc échapper à une mise en examen, contrairement à son ancien directeur de cabinet et PDG d'Orange, Stéphane Richard soupçonné d'escroquerie en bande organisée. Bernard Tapie, l'ex-juge arbitre Pierre Estoup, Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), la structure chargée de liquider le passif du Lyonnais, et Maurice Lantourne, l'un des avocats de l'homme d'affaires ont également été mis en examen.

Procédure ouverte en 2011

Rappelons que la CJR a ouvert une procédure à l'été 2011. Elle s'interroge notamment sur le fait que Christine Lagarde a choisi en 2007, de solder par un arbitrage privé un litige judiciaire concernant la revente en 1993, par le Crédit lyonnais, d'Adidas, contrôlé par Bernard Tapie. L'homme d'affaires s'était vu verser environ 400 millions d'euros, avec les intérêts.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com