Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Accord entre un restaurateur parisien et son assureur Axa

Accord entre un restaurateur parisien et son assureur Axa

Le tribunal de commerce de Paris avait alors ordonné en mai à la compagnie d'assurance d'indemniser le restaurateur à hauteur de deux mois de chiffre d'affaires, ce qui représente 45.000 euros pour le restaurant Le Flaubert.

Accord entre un restaurateur parisien et son assureur Axa
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il avait engagé des poursuites contre Axa pour la perte d'exploitation liée à l'épidémie de nouveau coronavirus... Le restaurateur Stéphane Manigold (photo) a annoncé mardi avoir conclu un accord avec la compagnie d'assurance, ce qui pourrait ouvrir la voie à des indemnisations dans d'autres litiges similaires.

Stéphane Manigold, qui possède quatre restaurants à Paris, avait saisi la justice pour obtenir qu'Axa indemnise ses pertes d'exploitation dues au confinement qui a conduit à la fermeture en France des cafés, des bars et des restaurants via un arrêté du 14 mars. Il estimait de son côté que l'assureur se soustrayait à ses obligations contractuelles concernant son établissement Le Bistrot d'à côté Flaubert, situé dans le 17e arrondissement.

Remboursement de deux mois de CA

Le tribunal de commerce de Paris avait alors ordonné en mai à la compagnie d'assurance d'indemniser le restaurateur à hauteur de deux mois de chiffre d'affaires, ce qui représente 45.000 euros pour le restaurant Le Flaubert.

Stéphane Manigold dit à présent avoir trouvé un accord avec Axa pour une indemnisation couvrant tous ses restaurants. Dans un communiqué, Axa confirme l'existence d'un accord mais ne précise pas le montant de l'indemnisation.

Le cas de Stéphane Manigold n'est pas isolé et d'autres compagnies d'assurance font face aux mêmes problèmes qu'Axa. Selon Axa, il y a actuellement en France environ 1.700 contrats d'assurance présentant des "clauses ambiguës" comme celui signé par Stéphane Manigold. L'assureur discute actuellement avec quelque 600 restaurateurs en vue d'une indemnisation.

"Au départ, ce que je regrette, c'est qu'il n'y avait pas de dialogue (...) On a pu échanger argument contre argument depuis", a déclaré Stéphane Manigold, se réjouissant que d'autres restaurateurs puissent désormais bénéficier des mêmes dispositions que lui.

Intenable

Les grands noms de la gastronomie avaient fait le tour des médias pour décrire une situation intenable pour leur profession, à l'image de Philippe Etchebeste. "S'il ne se passe rien, le montant des faillites va être colossal", a alerté le célèbre juré de Top Chef au micro d'Europe 1 jeudi matin.

D'après ses estimations, 30% des entreprises de restauration en France risquent de faire faillite dans les prochains mois, ce qui représenterait la perte de 75.000 entreprises et 225.000 emplois. "Au total, l'Etat perdrait 11 milliards sur un an, et c'est un calcul optimiste de ce qui se passerait si le gouvernement et les assurances ne nous aident pas".

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !