Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Accord entre l'UE et la Chine sur les indications géographiques protégées

Accord entre l'UE et la Chine sur les indications géographiques protégées

L'indication géographique protégée (IGP) est un dispositif de l'Union européenne qui garantit qu'au moins une des étapes de création d'un produit a été réalisée dans le lieu affiché sur ce produit.

Accord entre l'UE et la Chine sur les indications géographiques protégées
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Emmanuel Macron est en Chine cette semaine et au premier jour de sa visite, il a a annoncé qu'un accord serait signé mercredi à Pékin entre l'Union européenne et la Chine sur la protection des indications géographiques protégées (IGP).

"On va signer à Pékin ce qu'on avait lancé en mars dernier avec Jean-Claude Juncker et Angela Merkel, cet accord sur les indications géographiques, c'est un accord attendu depuis très longtemps", a déclaré le président français lors d'une rencontre avec des représentants d'entreprises françaises et allemandes à Shanghaï.

Signal très fort

L'indication géographique protégée (IGP) est un dispositif de l'Union européenne qui garantit qu'au moins une des étapes de création d'un produit (production, transformation, élaboration) a été réalisée dans le lieu affiché sur ce produit. L'idée est de protéger ces produits (par exemple le Beaujolais, le Bordeaux, le Chablis ou le roquefort français) contre les contrefaçons.

"C'est un signal très fort pour l'Union européenne et la Chine", a estimé le commissaire européen Phil Hogan, qui s'exprimait après le chef de l'Etat français. "J'espère que nous aurons marqué un premier point qui en appellera d'autres".

Balance commerciale

Face aux "incertitudes" mondiales alimentées notamment par les tensions commerciales sino-américaines, l'Europe a besoin "d'un jeu d'outils plus important pour que nous ayons des chances égales pour nos entreprises", a ajouté l'ex-commissaire à l'Agriculture, chargé du Commerce dans la nouvelle Commission européenne présidée par Ursula Von Der Leyen.

Cet accord sur les IGP fait partie des "missions" à remplir du côté de l'Elysée, qui espère aussi décrocher une quarantaine de contrats - Emmanuel Macron est accompagné d'une importante délégation de chefs d'entreprises françaises. Les échanges commerciaux restent fortement déséquilibrés en faveur de la Chine. Cette dernière représente, selon le Quai d'Orsay, le premier déficit commercial bilatéral de la France (29,2 milliards d'euros en 2018).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com