»
»
»
Consultation

95% des contribuables paieront moins d'impôts, selon Gérald Darmanin

95% des contribuables paieront moins d'impôts, selon Gérald Darmanin

Dans un entretien au 'Parisien-Aujourd'hui en France', le ministre des comptes publics a donné des précisions sur la baisse de l'impôt sur le revenu de 5 MdsE annoncée par Emmanuel Macron...

95% des contribuables paieront moins d'impôts, selon Gérald Darmanin
Crédit photo © iStock

(Boursier.com) — Gérald Darmanin apporte des précisions dans un entretien publié par 'Le Parisien Aujourd'hui en France' ce mercredi sur les mesures de baisses d'impôts annoncées par Emmanuel Macron pour faire face à la crise des "gilets jaunes".

En attendant les mesures finales prévues pour juin par le premier ministre Edouard Philippe, le ministre des comptes publics a ainsi affirmé que plus de 95% des contribuables paieront moins d'impôts en 2020.

Un gain moyen de 300 euros par foyer et par an

"En moyenne, le gain sera d'environ 300 euros par foyer et par an", a ainsi précisé le ministre, en concédant qu'il souhaitait toutefois faire en sorte que la baisse soit plus importante pour les classes moyennes.

Le ministre a ajouté qu'un salarié gagnant 2.000 euros par mois devrait payer "en 2020 en moyenne 900 euros d'impôts de moins qu'en 2017, entre la suppression de la taxe d'habitation et la baisse de l'impôt sur le revenu".

M. Darmanin a confirmé à ce sujet la suppression complète de la taxe d'habitation pour tous les Français. Elle sera inscrite dans le Budget de 2020 et entrera en vigueur "d'ici la fin du quinquennat", a-t-il dit...

Délocaliser en région la Direction générale des finances publiques ?

Pour financer ces baisses d'impôt, outre "la réduction de certaines niches fiscales", Gérald Darmanin préconise notamment de se tourner vers des "transformations intelligentes", telle que la délocalisation d'un ministère loin de la capitale d'ici la fin du quinquennat.

"Par exemple, je vais proposer au Premier ministre de déplacer des services de la Direction générale des finances publiques, soit environ 3.000 agents, en région et notamment en ruralité".

Le ministre s'est par ailleurs dit serein concernant l'objectif prévu des 2% de déficit pour l'année prochaine. "Des réformes comme celles de la Fonction publique, de l'assurance chômage, de l'audiovisuel public ou encore des mesures qui incitent à travailler plus longtemps nous permettront de ne pas creuser le déficit", a-t-il assuré...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com