»
»
»
Consultation

1er mai : les organisations syndicales s'éparpillent malgré les tensions sociales

1er mai : les organisations syndicales s'éparpillent malgré les tensions sociales

Traditionnellement, le 1er mai, on s'offre du muguet, mais c'est aussi l'occasion pour les organisations syndicales de se rassembler pour protester. Cette année, chaque organisation manifestera seule...

1er mai : les organisations syndicales s'éparpillent malgré les tensions sociales
Crédit photo © Jean-Paul Pelissier

(Boursier.com) — Tradition oblige, mardi 1er mai, des mobilisations syndicales auront lieu un peu partout en France. Les réformes mises en route par le gouvernement depuis l'élection d'Emmanuel Macron il y a un an seront au coeur de ces manifestations...

Personne n'a répondu à l'appel de la CGT

Cette année, pourtant, il n'y aura pas d'union sacrée de la part des organisations syndicales. Chacune aura des revendications et des attentes distinctes et défilera de son côté durant la journée internationale du travail.

Pour soutenir les multiples foyers de contestation, la CGT avait pourtant appelé tous les syndicats à se mobiliser d'une seule voix... Une main tendue qui n'a trouvé preneur chez aucune autre organisation, que ce soit chez les fonctionnaires, les cheminots, les retraités ou encore dans le privé !

CFDT de son côté, FO en conférence de presse

“Je ne suis ni pour la convergence des luttes ni pour l'écrasement des revendications et des conflits”, a déclaré Laurent Berger au Grand Rendez-vous sur Europe 1, CNews et Les Echos dimanche. La CFDT, dont il est le secrétaire général, organise son propre rassemblement, "revendicatif et culturel", aux côtés de la CFTV et l'Unsa.

Force ouvrière, qui vient d'élire un nouveau secrétaire général, ne défilera pas non plus avec la CGT. Une grande conférence de presse est prévue par l'organisation syndicale afin de "faire le bilan", et "présenter les grandes orientations" issues du 24ème congrès qui s'est déroulé la semaine dernière à Lille.

Soutenu par une base qui réclame une direction plus offensive, Pascal Pavageau, 49 ans, a été élu vendredi secrétaire général de FO, symbolisant un durcissement de la position du troisième syndicat de France. De quoi contraster avec la ligne du secrétaire général sortant, Jean-Claude Mailly, dont le départ a provoqué de grosses tensions en interne...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com