Cotation du 03/12/2021 à 17h35 Vivendi SE +0,09% 11,250€

Vivendi : KKR va-t-il rehausser son offre sur Telecom Italia ?

Vivendi : KKR va-t-il rehausser son offre sur Telecom Italia ?
Vivendi : KKR va-t-il rehausser son offre sur Telecom Italia ?
Crédit photo © Charles Platiau / Reuters

(Boursier.com) — Vivendi reste recherché à la mi-journée à Paris, sur un gain de plus de 2% à 11,45 euros. L'actualité autour du groupe contrôlé par Vincent Bolloré continue à être dominée par l'offre de KKR sur Telecom Italia (TIM), dont Vivendi est le principal actionnaire avec 24% du capital. Alors que le groupe de divertissement a indiqué hier n'avoir aucune intention de vendre sa participation dans TIM, le fonds américain envisagerait d'augmenter son offre initiale de 10,8 milliards d'euros pour faire céder Vivendi. Selon les sources de 'Bloomberg', KKR en est aux premiers stades des discussions avec ses conseillers pour savoir de combien il devrait augmenter sa proposition pour convaincre les actionnaires réticents.

Telecom Italia a déclaré dimanche avoir reçu de KKR une offre préliminaire de 0,505 euro par action et la société de capital-investissement se demande si elle ne devrait pas augmenter sa proposition à environ 70/80 centimes d'euro. En interne, certaines personnes chez KKR auraient évoqué une offre d'environ 90 centimes par titre pour convaincre Vivendi. Aucune décision finale n'a été prise et il n'y a aucune certitude sur le fait que les délibérations aboutiront à une offre révisée, précise l'agence.

Selon un analyste de BI, Vivendi a acquis sa participation à un coût moyen d'environ 1 euro par action, bien que son dernier achat important ait été effectué à 70 cents par titre en 2016.

Oddo BHF évoque désormais trois scénarios possibles. Le premier auquel il attribue une probabilité de 10% verrait KKR ne pas relever son offre et Vivendi vendre sa participation à KKR à 0,5 euro par titre (le groupe extérioriserait alors une moins-value importante compte tenu de son prix de revient).

Le second (probabilité de 30%) verrait Vivendi obtenir un rehaussement de l'offre ou une contre-offre et vendre. Mais toute la question est celle du prix. Il est probable que Vivendi ne cède pas sans une révision importante. Avec une hausse de 50% de l'offre, le prix serait de 0,75 euro et Vivendi serait toujours très loin de son prix de revient (1,04 euro). Il est donc difficile de savoir si les réflexions de KKR seraient suffisantes pour convaincre Vivendi. Vivendi serait en moins-value importante (1 MdE) mais pourrait l'utiliser pour effacer une partie de la plus-value sur UMG (environ 800 ME). L'impact fiscal serait positif.

Enfin, le scenario 3 (probabilité de 60%) verrait Vivendi refuser l'offre de KKR, rester actionnaire de TIM et signer éventuellement un accord avec KKR. Vivendi pourrait participer au LBO de KKR et s'entendre sur la gouvernance. L'idée serait alors de participer au redressement et la restructuration de TIM puis de vendre dans 3 à 4 ans sur la base d'un cours plus important et éventuellement proche de 1 euro. Enfin, il ne faut pas exclure un scénario où KKR ne ferait finalement pas d'offre. Depuis 15 ans, les intérêts pour Telecom Italia ont été nombreux sans qu'une offre ferme et totale ait été concrétisée. Si KKR se retire, d'autres acheteurs pourraient toutefois se manifester, précise l'analyste, à 'surperformer' sur le titre...

A noter enfin que le broker Bernstein reste à 'performance de marché' sur Vivendi avec un objectif de cours ajusté de 12,4 à 12,5 euros.

©2021
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.