»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/07/2019 à 16h07 Total -0,93% 48,140€

Total : spéculations autour de la participation dans le champ pétrolier géant de Kashagan

Total : spéculations autour de la participation dans le champ pétrolier géant de Kashagan
Total : spéculations autour de la participation dans le champ pétrolier géant de Kashagan
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Spéculations autour de la vente d'une partie de la participation de Total dans Kashagan, l'un des plus importants champs pétroliers au monde. La major française, qui détient 16,8% de ce champ situé au Kazakhstan, pourrait obtenir jusqu'à 4 milliards de dollars en se séparant d'environ un tiers de sa participation, affirme 'Reuters' en citant quatre sources bancaires.

Total se serait notamment entretenue avec une compagnie pétrolière nationale chinoise au cours des derniers mois, mais les parties n'auraient pas réussi à s'entendre sur un prix, selon les sources de l'agence. Un porte-parole de Total a toutefois indiqué à 'Bloomberg' que le groupe n'était engagé dans aucun processus de vente pour sa participation dans Kashagan et qu'il n'y avait pas de pourparlers en cours avec une société chinoise.

Une telle opération permettrait au géant énergétique français d'obtenir de l'argent frais alors que Total se prépare à acquérir des actifs d'Anadarko en Afrique (Algérie, Ghana, Mozambique et Afrique du Sud) pour un montant de 8,8 milliards de dollars.

Kashagan, dont la production est d'environ 400.000 barils par jour, est exploité par la North Caspian Operating Company (NCOC) ainsi que par Eni, Royal Dutch Shell, Exxon Mobil, KazMunayGas, Inpex et China National Petroleum Corp. En vertu de la loi kazakhe, les entreprises qui vendent des participations dans des projets comme celui de Kashagan doivent d'abord les offrir au gouvernement kazakh et ne peuvent les vendre à des tiers que si le gouvernement choisit de ne pas soumettre d'offre.

©2019,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.

Partenaires de Boursier.com