Cotation du 23/09/2021 à 17h35 Renault +2,83% 30,020€

Renault : l'électrique, c'est fantastique !

Renault : l'électrique, c'est fantastique !
Renault : l'électrique, c'est fantastique !
Crédit photo © Renault

(Boursier.com) — Renault a choisi le groupe chinois Envision AESC pour la future usine de batteries qui doit s'établir à Douai dans le Nord, afin d'équiper ses futurs véhicules électriques, comme la future petite R5 de nouvelle génération, rapporte l'agence Reuters qui cite des sources proches du dossier.

L'annonce pourrait en être faite à l'occasion du sommet "Choose France" qui a lieu la semaine prochaine à Versailles. Envision a repris en 2018 la technologie de batteries du japonais Nissan-NEC, qui propulse déjà la Nissan Leaf et a équipé les premiers Renault Kangoo électriques. Envision, spécialiste de l'énergie éolienne créé en 2007, est basé à Shanghaï, mais sa filiale de batteries AESC a son siège au Japon.
La nouvelle usine devrait commencer à produire à grande échelle à partir de 2024 et afficher une capacité de production totale de 24 GWh à l'horizon 2030. Le futur site représenterait un investissement de l'ordre de 2 milliards d'euros pour Envision AESC.

"Renault ElectriCity"

Cette usine de batteries viendra compléter le nouveau pôle "Renault ElectriCity" né du regroupement des usines de Douai, Ruitz et Maubeuge. Celui-ci pourrait produire à terme 400.000 voitures électriques, notamment les futures Mégane et R5 à Douai, venant s'ajouter aux Kangoo et Mercedes Citan assemblés à Maubeuge.

Renault doit détailler mercredi prochain sa stratégie électrique complète... Le groupe compte créer 700 emplois directs à l'horizon 2025 dans le Nord, en plus de l'effectif actuel de 5.000 personnes réparties sur les sites d'assemblage de Douai et de Maubeuge, et sur le site de boîtes de vitesse de Ruitz. Ces nouveaux emplois ne comprennent pas ceux attendus de la création de la nouvelle usine de batteries.

Le Nord de la France accueillera ainsi une deuxième "gigafactory" avec celle d'ACC, JV entre Stellantis et Saft (TotalEnergies). Située à Douvrin, celle-ci doit afficher une capacité totale de 24 GWh à l'horizon 2028-2030, voire 32 GWh si un quatrième bloc de 8 GWh est mis en service.
L'accélération de l'électrification automobile n'est pas le seul fait de Renault puisque Volkswagen envisage de construire pas moins de six usines de 40GWh chacune...

©2021
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.