»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/02/2019 à 17h35 Ingenico +2,65% 54,920€
  • ING - FR0000125346
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ingenico garderait un oeil sur SIX Payment Services

Ingenico garderait un oeil sur SIX Payment Services
Ingenico garderait un oeil sur SIX Payment Services
Crédit photo © Ingenico

(Boursier.com) — Ingenico et First Data lorgnent la branche paiements de l'opérateur boursier suisse SIX, croit savoir Bloomberg. Mais ils ne sont pas seuls puisque plusieurs fonds d'investissement sont également cités par une source bien informée : Advent, Warburg Pincus, Hellman & Friedman et Bain Capital notamment. Un montant de 2 milliards de francs a été évoqué pour le périmètre, soit 1,7 milliard d'euros. Les offres initiales sont attendues début février. Aucun des protagonistes n'a souhaité réagir. La mise sur le marché de la division avait déjà été évoquée voilà plusieurs semaines, comme le prix de 2 MdsCHF du reste. Cette entité aurait réalisé environ 145 MCHF de bénéfices en 2016, ce qui la valoriserait 14 fois ses résultats passés. Faute d'un prix suffisant, SIX pourrait aussi être tenté de faire entrer sa filiale en bourse. C'est JP Morgan qui orchestre les opérations pour le compte du groupe.

La consolidation dans un secteur du paiement extrêmement morcelé avec l'avènement du paiement en ligne est un thème très porteur. Les acteurs historiques de la spécialité comme Ingenico, se télescopent avec les banques, les intermédiaires technologiques et les entreprises innovantes de la fintech. Le groupe français a jusque-là pris le parti de se renforcer par briques plutôt que via une acquisition de très grande envergure. Le néozélandais Paymark et le chinois Airlink ont ainsi récemment rejoint le périmètre. Mais le Français s'autorise aussi des transactions plus importantes, à l'image du Scandinave Bambora, acquis l'année dernière pour 1,5 MdE.

©2018-2019,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.

Partenaires de Boursier.com