Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/11/2019 à 17h35 Iliad -0,78% 115,000€
  • ILD - FR0004035913
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Iliad entretient le suspense sur le calendrier de "Freetalia"

Iliad entretient le suspense sur le calendrier de "Freetalia"
Iliad entretient le suspense sur le calendrier de 'Freetalia'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Iliad a peur de manquer son entrée sur le marché mobile italien et pourrait décaler son arrivée pour peaufiner sa stratégie. La rumeur qui a circulé hier en fin d'après-midi sur le marché a pesé sur l'action en bourse, -2% à la cloche, et soulevé quelques interrogations. C'est une bonne source citée par l'agence Bloomberg qui a vendu la mèche : Free pourrait attendre le second trimestre 2018, sans doute le mois d'avril, pour franchir le Rubicon. Un autre informateur a même laissé entendre que le lancement pourrait avoir lieu encore plus tard.

Xavier Niel et son équipe entretiennent, savamment, le suspense, pour désorganiser la concurrence. Initialement, Free Mobile prévoyait de commencer la commercialisation de ses offres autour de l'été 2017, puis avait évoqué la fin de l'année voire même le début 2018. Le management sait qu'il ne parviendra pas à réitérer l'entrée fracassante réalisée en France, car le contexte transalpin est plus complexe et a déjà fait sa révolution sur les prix. Mais le marché est intéressant, avec finalement peu d'acteurs quadruple, soulignait le directeur général Maxime Lombardini il y a quelques semaines, et une tendance des trois acteurs en place à faire monter leurs prix, après la guerre initiale. De surcroît, l'Italie est, pour des raisons essentiellement techniques, dominée par le prépayé et donc une fidélité faible aux opérateurs. Free espère s'engouffrer dans cette brèche, mais ne dégainera son offre qu'au moment le plus opportun.

©2017-2019,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.

Partenaires de Boursier.com