Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/04/2021 à 09h41 EssilorLuxottica +0,26% 138,560€

EssilorLuxottica : le rachat de GrandVision pourrait tomber à l'eau

EssilorLuxottica : le rachat de GrandVision pourrait tomber à l'eau
EssilorLuxottica : le rachat de GrandVision pourrait tomber à l'eau
Crédit photo © EssilorLuxottica

(Boursier.com) — EssilorLuxottica va-t-il jeter l'éponge ? Le numéro un mondial de l'optique pourrait abandonner son projet de rachat de GrandVision pour 7,2 milliards d'euros pour des raisons juridiques mais également en raison de la pandémie. Selon les sources de 'Bloomberg', la société franco-italienne est de plus en plus inquiète de la manière dont la crise du Covid-19 affecte les activités de GrandVision.

Si EssilorLuxottica voit toujours la logique de l'opération, l'évolution de l'environnement commercial et le bras de fer juridique actuel avec le management du groupe néerlandais ont amené la direction à envisager diverses options, notamment la renégociation du prix ou même le retrait de l'offre, précisent les sources. Reste que si le fabricant de Ray-Ban venait à renoncer à l'opération, il pourrait être tenu, selon les termes de l'accord, à verser une indemnité de rupture de 400 millions d'euros.

L'achat de la société néerlandaise devait contribuer à consolider la domination d'EssilorLuxottica sur le marché mondial de la lunetterie en ajoutant un réseau de plus de 7.000 magasins dans plus de 40 pays. Toutefois, les relations entre les deux sociétés se sont détériorées depuis qu'elles ont accepté la transaction.

EssilorLuxottica a entamé une procédure judiciaire en juillet contre GrandVision afin d'obtenir des informations sur la manière dont la société gérait ses activités pendant la crise. Le groupe estimait que la cible n'avait pas fourni les détails demandés après des demandes répétées. GrandVision a déclaré qu'elle n'était pas d'accord avec les requêtes en question, et un tribunal néerlandais a statué en sa faveur.

©2020-2021,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.