Cotation du 24/09/2021 à 17h37 Engie (EX GDF SUEZ) -0,49% 11,700€

Engie : Spie, Bouygues et des fonds en lice pour les activités de services ?

Engie : Spie, Bouygues et des fonds en lice pour les activités de services ?
Engie : Spie, Bouygues et des fonds en lice pour les activités de services ?
Crédit photo © Engie

(Boursier.com) — Engie devrait enfin passer à la vitesse supérieure. Désireux de se séparer d'une partie de ses activités de services depuis près d'un an, le groupe énergétique s'apprêterait à donner le coup d'envoi d'un processus d'enchères pour ces actifs regroupés au sein d'une nouvelle entité. Selon les sources de 'Reuters', cette nouvelle société, provisoirement nommée 'Bright', pourrait être valorisée entre 5 et 6 milliards d'euros. L'objectif serait de céder une majorité du capital d'ici la fin de l'année afin d'éviter toute collision avec le calendrier électoral à quelques mois de l'élection présidentielle en France.

Un calendrier ainsi que des documents d'informations devraient être envoyés aux potentiels acheteurs, parmi lesquels figurent notamment les concurrents SPIE et Bouygues dans la première quinzaine de juillet, ont précisé trois sources à l'agence. Bright pourrait également intéresser de nombreux fonds d'investissement parmi lesquels Pai Partners, Bain Capital, CVC, EQT ou encore Apollo.

Les activités de services regroupées au sein de Bright qu'Engie souhaite céder emploient 74.000 salariés - dont près de 26.000 en France selon les syndicats - soit plus de 40% de l'effectif d'Engie. Sur la base des chiffres de 2019, elles ont généré un résultat opérationnel courant de 350 à 450 millions d'euros pour un chiffre d'affaires compris entre 12 et 13 milliards.

Les représentants des salariés ont rendu il y a quelques jours un avis négatif sur le projet de scission en dépit d'engagements de la direction. Dans un document, Engie a néanmoins promis de demander aux nouveaux actionnaires de s'engager de ne pas procéder à des départs contraints pendant 24 mois. "La direction d'Engie n'a qu'un seul objectif, presqu'une obsession : vendre au plus vite !", a protesté la CGT d'Engie, disant craindre la cession de Bright à un "fonds anglo-saxon" et une vente à la découpe du reste du périmètre de la société.

©2021
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.