Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/04/2021 à 17h37 EDF +1,42% 12,130€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF s'enflamme, le rachat des minoritaires en question

EDF s'enflamme, le rachat des minoritaires en question
EDF s'enflamme, le rachat des minoritaires en question
Crédit photo © Pool New / EDF

(Boursier.com) — Plus forte hausse du SBF 120, mercredi, l'action EDF a flambé de 10,47% pour finir à 12,40 euros, dopée par des rumeurs de rachat des minoritaires par l'Etat. Alors que les négociations autour de la réforme du nucléaire français et de la réorganisation d'EDF traînent en longueur, Bercy évaluerait à environ 10 milliards d'euros le montant qu'il lui faudrait débourser pour sortir le titre de la cote, croit savoir Reuters en citant des sources syndicales. Le projet 'Hercule', négocié depuis de longues semaines avec la Commission européenne, prévoirait en effet que la société mère EDF SA soit entièrement renationalisée, alors que l'Etat détient actuellement un peu moins de 83,7% du capital.

Ce montant de 10 milliards d'euros aurait été évoqué mardi par le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, lors d'une réunion avec des syndicats. Babara Pompili, la ministre de la Transition écologique, et Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF, participaient également à cette réunion. Reste que ce niveau de 10 MdsE apparaît très élevé puisque la capitalisation boursière d'EDF est actuellement d'environ 37 MdsE. Compte tenu de la participation actuelle de l'État, ces 10 MdsE suggèrent en effet un prix pour les actionnaires minoritaires de près de 20 euros par action...

Un porte-parole du ministère français des finances a d'ailleurs refusé de confirmer ce chiffre à 'Bloomberg', tandis qu'une personne connaissant bien les projets du gouvernement a déclaré qu'il était largement surévalué.

©2021,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.