Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/05/2021 à 10h01 EDF -0,04% 11,795€
  • EDF - FR0010242511
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EDF bondit, les discussions avec Bruxelles bouclées d'ici fin mars ?

EDF bondit, les discussions avec Bruxelles bouclées d'ici fin mars ?
EDF bondit, les discussions avec Bruxelles bouclées d'ici fin mars ?
Crédit photo © Pool New / EDF

(Boursier.com) — EDF s'est distingué jeudi à Paris, terminant la séance sur un gain de 10,9% à 10,97 euros. Objets de toutes les attentions depuis de longs mois, les négociations entre Paris et Bruxelles autour de la réforme du nucléaire français et de la réorganisation d'EDF ont progressé et entrent dans leur phase finale, avec une possible conclusion à la fin du mois de mars, ont indiqué à 'Reuters' des sources syndicales au fait du dossier. "Les négociations seraient sur la fin avec des éléments plutôt considérés comme positifs (par le gouvernement)", a indiqué une source syndicale, tandis qu'une autre a évoqué une réunion "conclusive" fin mars, un calendrier potentiel confirmé par une troisième source proche du dossier.

Une information qui intervient seulement quelques heures après que le PDG de l'énergéticien, Jean-Bernard Lévy, eut déclaré à 'L'Express' que les "choses n'avancent plus beaucoup depuis la fin de l'automne" entre Paris et Bruxelles, précisant que les négociations se "poursuivent" et que leur issue dépendra de l'"attitude" de la Commission européenne.

Le projet Hercule suscite une vive opposition des syndicats et d'une partie de la classe politique, qui mettent en garde contre le risque de démantèlement et le début d'une privatisation d'EDF. "Si au bout du compte, la Commission européenne nous dit 'il faut diviser EDF en trois entités totalement différentes et indépendantes et il n'y a plus de service public de l'énergie autour de l'EDF', la réponse sera non", a encore déclaré hier Bruno Le Maire, sur 'BFM Business'.

Hercule se décompose en plusieurs phases. Le projet vise notamment à réformer la régulation actuelle du nucléaire connue sous le nom d'Arenh - qui oblige EDF à céder une partie de sa production nucléaire à ses concurrents à un tarif ne couvrant pas ses coûts - afin de permettre une hausse des prix de vente de l'électricien national.

Hercule passe également par la séparation des activités du groupe en trois entités distinctes: un EDF "Bleu" pour le parc nucléaire et une branche "Azur" pour l'hydroélectricité - qui pourraient être intégralement renationalisées -, ainsi qu'un "EDF Vert" pour les énergies renouvelables, la distribution et la commercialisation, dont le capital serait ouvert.

©2021,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.