Cotation du 22/10/2021 à 17h35 Carrefour -0,10% 15,260€

Distribution : bataille autour du Britannique Morrison

Distribution : bataille autour du Britannique Morrison
Distribution : bataille autour du Britannique Morrison
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans un marché baissier en début de séance, Carrefour et Casino grignotent respectivement 0,2% et 0,3% sur la place parisienne. L'actualité sectorielle est marquée par la bataille autour du Britannique Morrison Supermarkets. Alors que la quatrième plus importante chaîne de supermarchés du Royaume-Uni a accepté au cours du week-end une offre de rachat d'un consortium dirigé par Fortress Investment, d'un montant de 6,3 milliards de livres (environ 7,3 MdsE), Apollo Global Management envisage de surenchérir.

Une contre-offre de ce dernier marquerait un peu plus l'intérêt croissant des sociétés d'investissements pour les supermarchés britanniques après le rachat, en octobre dernier, d'Asda par un consortium mené par TDR Capital pour 6,5 milliards de livres. La société de capital-investissement basée à Londres s'est associée avec les frères Issa, les milliardaires britanniques propriétaires d'EG Group, pour conclure le deal.

Outre Apollo, Clayton, Dubilier&Rice, qui a offert 5,5 Mds£ pour reprendre Morrison avant de voir sa proposition rejetée, pourrait également revenir à la charge. Amazon, partenaire de Morrison, pourrait aussi se positionner selon la presse britannique. Morrison est propriétaire d'environ 85% de ses quelque 500 magasins ainsi que de ses sites de production, ce qui le rend attrayant pour les investisseurs privés.

Quel que soit l'heureux gagnant, le rachat de Morrison devrait constituer la plus importante reprise d'une société cotée au Royaume-Uni depuis au moins 10 ans, selon les données compilées par 'Bloomberg'. A l'image de la situation observée en France il y a quelques mois lorsque le Canadien Couche-Tard a tenté de racheter Carrefour, les acquéreurs potentiels pourraient toutefois se heurter à l'opposition de politiciens préoccupés par une prise de contrôle étrangère de l'épicier britannique. Le principal syndicat de Morrison, Unite, a également exigé des garanties sur l'emploi et les conditions de travail en cas de rachat de l'entreprise.

©2021
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.