»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/02/2019 à 16h06 EuropaCorp +1,46% 1,040€

Courtisé, EuropaCorp n'a plus beaucoup de temps

Courtisé, EuropaCorp n'a plus beaucoup de temps
Courtisé, EuropaCorp n'a plus beaucoup de temps
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un nouveau vent de spéculation souffle sur EuropaCorp, la société de production de Luc Besson. Plusieurs investisseurs seraient intéressés par la société, qui peine à s'extirper d'une montagne de dettes, écrit la publication américaine spécialisée dans le cinéma 'Variety', notamment Tarak Ben Ammar, connu notamment pour siéger au conseil de Vivendi et pour détenir des parts dans The Weinstein Co. EuropaCorp a mandaté JP Morgan, qui est aussi son premier créancier, pour trouver la perle rare capable d'injecter des fonds mais aussi de rembourser une partie de sa dette, et de la restructurer. Plusieurs sources bien informées ont indiqué à Variety que la société doit absolument trouver un solide partenaire d'ici le 30 mars, qui marque la fin de son exercice fiscal", indique la publication. A priori, l'entreprise n'aura pas vraiment le choix des armes car JP Morgan dispose de certains actifs sous séquestre, dont le catalogue. Une réunion aurait été programmée la semaine prochaine par le management pour présenter ses perspectives et évoquer l'avenir capitalistique d'EuropaCorp et de ses actifs.

Une source proche de Tarak Ben Ammar a laissé entendre que sa société Eagle Pictures, le plus gros distributeur de films indépendant en Italie, serait intéressé, mais pas forcément par une participation majoritaire. Lionsgate aurait a été cité parmi les prétendants, ajoute Variety, qui indique aussi que deux sources françaises ont laissé entendre que TF1 pourrait s'intéresser au catalogue.

La rumeur fait bondir le titre en bourse, puisqu'il gagne plus de 20% à 1,75 euro en matinée, en ayant même touché un pic à 1,81 euro plus tôt en séance.

©2018-2019,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.

Partenaires de Boursier.com