Cotation du 24/05/2022 à 10h57 Carrefour -1,14% 19,140€

Carrefour (+2,47%) : la spéculation autour d'Auchan soutient encore le titre

Carrefour (+2,47%) : la spéculation autour d'Auchan soutient encore le titre
Carrefour (+2,47%) : la spéculation autour d'Auchan soutient encore le titre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Carrefour a bondi lundi de 2,47% pour finir à 15,965 euros, toujours porté par les derniers bruits de couloir autour d'un éventuel rapprochement avec Auchan. Alors que le blog financier 'Betaville' affirmait vendredi que Carrefour était "toujours en jeu" en tant que candidat à une opération de M&A et qu'un soumissionnaire pourrait encore tenter sa chance pour racheter l'entreprise dirigée par Alexandre Bompard, 'BFM Business' croit savoir que les discussions entre les familles Mulliez et Moulin se poursuivent. "Il n'y a plus de discussions entre les directions des deux groupes mais les contacts sont maintenus entre les familles actionnaires", indique le site d'informations en citant plusieurs sources proches des deux groupes.

Les Moulin, premier actionnaire du distributeur coté à Paris avec 11% du tour de table, seraient vendeurs de leurs parts mais ils souhaiteraient seulement du cash et non pas une partie en titres Auchan comme cela avait été proposé en octobre par les Mulliez. Reste que le groupe Auchan n'a pas plus de moyens aujourd'hui qu'il y a deux mois. Deux options seraient ainsi à l'étude.

Selon 'BFM Business', Auchan pourrait tout d'abord décider d'"apporter dans la corbeille de mariage d'autres activités de l'empire des Mulliez, comme Leroy Merlin ou Decathlon". Une solution qui serait privilégiée par Carrefour mais guère au goût de la famille Mulliez. La deuxième option consisterait "à s'allier à un partenaire financier pour les aider à racheter Carrefour" : "ce co-investisseur pourrait ainsi apporter les 30% de cash manquant à l'offre d'Auchan pour satisfaire la famille Moulin". Mais cette possibilité ne plairait également pas à tout le monde chez les Mulliez. "Notre projet est industriel, on ne participera pas à faire du Monopoly pour les actionnaires de Carrefour", explique ainsi un proche de la famille nordiste. Vous l'aurez compris, l'affaire est loin d'être réglée.

Pour Bryan Garnier, ce retour des rumeurs autour de Carrefour et Auchan n'est guère surprenant. Comme le broker l'a déjà souligné à plusieurs reprises, il pense que Carrefour sera au centre de la consolidation sectorielle en France au second semestre 2022, après l'élection présidentielle. Concernant Auchan, il estime que le groupe ne peut pas rester seul (trop exposé aux grands hypermarchés en France et dans le Nord de la France avec une offre indifférenciée). C'est pourquoi la famille Mulliez n'a pas d'autre choix qu'une fusion-acquisition avec Carrefour (selon l'analyste, Casino ne sera pas à vendre avant 2024).

Couche-Tard n'a pas été en mesure d'acquérir Carrefour en janvier 2021 en raison du veto du gouvernement français, mais il pourrait revenir à la charge après l'élection présidentielle, d'autant plus qu'il n'a pas trouvé d'autre opération importante pour réduire son exposition aux stations-service.

Enfin, les fonds de capital-investissement ont montré un regain d'intérêt pour les détaillants alimentaires au cours des derniers mois, comme on a pu le voir avec la bataille autour de Morrisons. Carrefour est un acteur défensif avec son offre alimentaire, capable de générer plus de 1 milliard d'euros de FCF même après les coûts de restructuration, pouvant se séparer de certains pays et avec des actifs immobiliers attrayants, qui valent plus que sa capitalisation boursière, selon le courtier. BG est à l''achat' sur Carrefour avec une cible de 20 euros.

©2021-2022
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.

Actualités Carrefour

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités