Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/07/2020 à 17h36 Airbus Group (ex-EADS) -1,17% 65,630€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Airbus : combien d'emplois seront supprimés ?

Airbus : combien d'emplois seront supprimés ?
Airbus : combien d'emplois seront supprimés ?
Crédit photo © Airbus

(Boursier.com) — Les bruits de couloir autour d'Airbus se multiplient. Confronté à une crise sans précédent, le géant aéronautique a déjà averti qu'il devrait se restructurer pour 'survivre'. Alors que l'avionneur a réduit sa production d'environ un tiers en avril pour faire face à la chute de la demande, Reuters croit savoir qu'Airbus pourrait maintenir pendant deux ans sa production d'avions commerciaux à un niveau inférieur de 40% à celui prévu avant la pandémie.

Il y a trois mois, le constructeur avait déclaré qu'il réévaluerait la situation une fois qu'il aurait déterminé si la reprise était en "V" ou en "L". "Notre objectif est d'avoir achevé une nouvelle stabilité pour définir un nouveau monde d'ici juin", avait souligné Guillaume Faury fin avril. "Nous aurons une image plus granulaire ; elle ne devrait pas changer de manière significative par rapport à ce que nous avons déjà fait, mais elle pourrait changer légèrement". Depuis, toutes les compagnies affirment que la demande mettra plusieurs années à retrouver ses niveaux de 2019...

Si cette base de 40% était retenue, les sources de l'agence affirment qu'Airbus pourrait devoir supprimer l'équivalent de quelque 14.000 postes à temps plein. Une autre source de l'industrie a indiqué que la trajectoire de production impliquait l'équivalent de 15 à 20.000 suppressions d'emplois, selon le rythme de la reprise et la mesure dans laquelle Airbus souhaite préserver les compétences. Il serait toutefois encore trop tôt pour dire combien ces réductions se traduiraient par des licenciements secs et combien seraient absorbées par une diminution des travailleurs intérimaires ou par la chaîne d'approvisionnement.

Les syndicats se sont engagés à s'opposer à une restructuration généralisée avant la tenue de réunions avec la direction la semaine prochaine.

©2020,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.