»
»
»
»
Consultation
Cotation du 12/06/2018 à 17h35 Ablynx +0,27% 45,020€
  • ABLX - BE0003877942
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ablynx monte encore, des chevaliers blancs évoqués

Ablynx monte encore, des chevaliers blancs évoqués
Ablynx monte encore, des chevaliers blancs évoqués
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La biotech belge Ablynx poursuit son ascension à la Bourse de Paris, sur un gain de 7% à 32,96 euros, après s'être envolée hier de plus de 45% à l'annonce d'un projet d'OPA de Novo Nordisk, repoussé par le conseil d'administration. Sa capitalisation atteint 2,46 milliards d'euros.

Novo Nordisk a annoncé avoir proposé 2,6 milliards d'euros en numéraire pour racheter la société, qui pesait jusqu'à avant-hier 1,58 MdE en bourse. La proposition de Novo est précisément formulée à 28 euros par action, plus un complément de prix de 2,50 euros sous forme de CVR (certificat de valeur contingente) versable en fonction du franchissement de certains jalons. Ces 30,50 euros représentent la seconde offre soumise à Ablynx, qui avait repoussé une première mouture libellée à 26,75 euros. L'initiateur exhorte l'entreprise belge à s'assoir à la table des négociations, mais elle s'est vue opposer une fin de non-recevoir unanime d'Ablynx. Le CEO du laboratoire, le docteur Edwin Moses, explique que le conseil "ne voit pas d'intérêt à céder le contrôle des actifs sans une pleine reconnaissance de la valeur détenue par les actionnaires, et estime que le CVR, un instrument complexe, ne constitue pas une base de négociations acceptable. Ablynx a embauché JP Morgan comme conseiller financier pour faire valoir ses intérêts, tout en mandatant Goodwin Procter et Eubelius comme conseils juridiques. Nous sommes persuadés que la réalisation de notre plan stratégique créera bien plus de valeur pour les actionnaires d'Ablynx que la proposition de Novo Nordisk, a indiqué hier Moses.

Ça spécule sur les prétendants

Depuis hier, le marché bruisse de rumeurs sur un éventuel chevalier blanc. Tout le ban et l'arrière-ban du secteur y passe dans la presse belge. Roche, Shire, Sanofi, AbbVie, les deux Merck, Boehringer Ingelheim et même Galapagos. Il est fréquent dans une telle situation que le marché spécule sur de nombreux prétendants potentiels. Ce matin, Bryan Garnier pense qu'il faudrait dépenser l'équivalent de 37 euros par action pour rafler la mise. Il cite aussi Sanofi comme prétendant possible, voire Novartis.

©2018-2019,
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.

Partenaires de Boursier.com