Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
WIRECARD AG
  • WDI - DE0007472060
  • + Ajouter à : Mes Listes

Wirecard : le feuilleton se poursuit avec la démission du directeur général

Wirecard : le feuilleton se poursuit avec la démission du directeur général
Wirecard : le feuilleton se poursuit avec la démission du directeur général
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wirecard continue à faire la une de l'actualité financière européenne en cette fin de semaine. Alors que le spécialiste allemand des paiements électroniques a décroché de 62% hier à Francfort après avoir repoussé pour la quatrième fois la publication de ses résultats financiers annuels, il a affirmé ce matin qu'il pourrait être victime d'une "fraude aux proportions considérables".

Victime ou bourreau ?

"A l'heure actuelle, on ne peut pas exclure que Wirecard AG soit devenue la partie lésée dans une affaire de fraude aux proportions considérables", a ainsi déclaré Markus Braun, encore directeur général de Wirecard ce matin. Le dirigeant précisant que deux banques notées "investment grade" par Moodys ou S&P avaient repris la gestion des comptes fiduciaires en 2019.

"Il n'est pas actuellement clair pourquoi les deux banques ont déclaré à l'auditeur que les confirmations sont fallacieuses. La société fiduciaire a annoncé à Wirecard AG qu'elle allait clarifier les faits avec les deux banques qui gèrent les comptes en fiducie dans un bref délai", a précisé M.Braun. Le groupe a par ailleurs annoncé hier soir la suspension immédiate, sur une base révocable, de Jan Marsalek, COO et membre du Conseil de Wirecard.

Le cabinet d'audit E&Y refuse de certifier les comptes

Hier, Wirecard avait indiqué ne pas être en mesure de présenter des comptes annuels consolidés et certifiés alors que E&Y (l'auditeur dans cette affaire) était incapable de confirmer l'existence de 1,9 milliard d'euros de liquidités sur des comptes fiduciaires, un montant représentant le quart du bilan consolidé de l'entreprise. Or, sans la présentation de ses comptes dans les prochaines heures, la société a averti qu'elle risquait de ne pas recevoir un prêt d'un consortium bancaire de 2 milliards d'euros... et pourrait in fine être confrontée à une pénurie de liquidités.

Markus Braun démissionne !

Le feuilleton se poursuit cet après-midi avec l'annonce de la démission de Markus Braun de son poste de directeur général. "Le conseil de surveillance de Wirecard AG a nommé le Dr James H. Freis, Jr, qui a été nommé hier membre du conseil d'administration, en tant que PDG intérimaire avec pouvoir de représentation exclusif", précise l'entreprise.

Les deux banques asiatiques nient tout contact avec Wirecard

Cette annonce intervient après que les deux banques asiatiques, qui étaient censées détenir les liquidités manquantes, eurent nié toute relation d'affaires avec la société. "C'est un employé malhonnête qui a falsifié des documents et contrefait les signatures de nos agents", a déclaré Nestor Tan, directeur général de BDO Unibank, dans un message transmis à 'Bloomberg'. "Wirecard n'est même pas un déposant - nous n'avons aucune relation avec eux". La Banque des Iles Philippines a de son côté déclaré que Wirecard n'est pas un de ses clients et qu'elle continue à enquêter sur la question.

Le titre s'effondre

La firme est fragilisée depuis de longs mois par une série d'accusations de fraude comptable, notamment révélées par le 'Financial Times' il y a plus d'un an. En bourse, l'ancienne étoile montante du Dax poursuit sa chute avec une action qui décroche encore de 33% en cette fin de semaine. La capitalisation de Wirecard se limite désormais à 3 MdsE contre près de 25 MdsE lors de son entrée dans l'indice phare allemand en septembre 2018.

©2020,