Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 22h15 Wells Fargo +3,42% 25,070$
  • WFC - US9497461015
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Wells Fargo : lourde chute après des résultats décevants

Wells Fargo : lourde chute après des résultats décevants
Wells Fargo : lourde chute après des résultats décevants
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wells Fargo trébuche de plus de 6% à 23,8 dollars à Wall Street après être tombé dans le rouge au deuxième trimestre, une première depuis 2008. Si la chute du titre venait à se confirmer en clôture, la firme essuierait alors sa plus importante baisse sur une séance depuis octobre 2011.

La banque de San Francisco, qui a annoncé une coupe de son dividende à 10 cents par action, contre un niveau de 20 cents attendu par le marché, a enregistré des provisions pour créances douteuses de 9,5 milliards de dollars sur la période, environ deux fois plus qu'estimé par les analystes. Conséquence de ces énormes provisions, le résultat net est ressorti négatif à hauteur de 2,84 Mds$ ou 66 cents par action contre un bpa de 1,3$ un an auparavant pour des revenus de 17,8 Mds$, en repli de 17%. Le consensus tablait sur un bpa de -0,13$.

Le ratio CET1 s'est établi à 10,9% contre 10,7% à la fin du premier trimestre.

"Nous sommes extrêmement déçus tant par les résultats du deuxième trimestre que par notre l'intention de réduire notre dividende", déclare Charlie Scharf, arrivé récemment à la tête de la banque. "Notre point de vue sur la longueur et la gravité de la crise économique s'est considérablement détérioré par rapport aux hypothèses utilisées lors du dernier trimestre".

'Bloomberg' affirmait la semaine dernière que Wells Fargo, le plus grand employeur parmi les banques américaines, s'apprêtait à supprimer des milliers d'emplois à partir de la fin de l'année afin de réduire des coûts qualifiés de "beaucoup trop élevés" par le directeur général de l'établissement. Objet de plusieurs scandales au cours des dernières années, Wells Fargo n'a que très peu réduit ses effectifs durant la dernière décennie, au contraire de ses grands rivaux de Wall Street.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !