Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/11/2019 à 22h04 Walt Disney -1,06% 147,150$
  • DIS - US2546871060
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Walt Disney : le titre porté par les résultats et l'arrivée de Disney+!

Walt Disney : le titre porté par les résultats et l'arrivée de Disney+!
Walt Disney : le titre porté par les résultats et l'arrivée de Disney+!
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Walt Disney a publié jeudi soir après la clôture de Wall Street des résultats financiers meilleurs que prévu au 3e trimestre 2019, et a détaillé son offre de vidéo en streaming Disney+, qui sera lancée dès le 12 novembre aux Etats-Unis, avant d'arriver en France le 31 mars 2020.

Le bénéfice net du géant américain des loisirs a reculé sur un an, mais est ressorti un peu supérieur au consensus, grâce au succès du film "Le Roi Lion" et de ses parcs à thèmes. Les profits ont ainsi atteint 1,05 milliard de dollars, soit 1,07$ par action en données ajustées, contre 2,32 Mds$ (1,48$ ajusté par action) un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a bondi de 34% à 19,1 Mds$ contre 14,3 Mds$ au 3e trimestre 2018. Ces chiffres sont supérieurs aux attentes de analystes pour le bénéfice et globalement en ligne pour les ventes. Le consensus du cabinet Factset tablait ainsi sur un bpa de 94 cents par action et des ventes de 19,2 Mds$.

L'action grimpe de 3,8% avant le lancement de Disney+

A Wall Street, le titre du géant américain des loisirs a réagi positivement vendredi, bondissant de 3,76% à 137,96$ à la clôture. L'action Disney progresse de près de 26% depuis le début de l'année, soutenue par la perspective du succès de Disney+, qui sera lancé le 12 novembre avec un abonnement attractif à partir de 6,99$ par mois, moins élevé que son principal concurrent Netflix (8,99$ pour l'offre de base aux Etats-Unis).

Les revenus des réseaux de médias de Disney ont totalisé 6,5 Mds$, en hausse de 22% par rapport au 3e trimestre 2018, tandis que les revenus des parcs d'attractions et des hôtels ont atteint 6,65 Mds$ (+8%) et que les studios de cinéma ont vu leurs ventes bondir de 52% à 3,3 Mds$, grâce au succès du film "Le Roi Lion".

Le directeur général de Disney, Bob Iger a commenté ces résultats en affirmant que le groupe a "consacré les dernières années à transformer complètement Walt Disney pour concentrer ses ressources et sa grande créativité en vue d'offrir directement aux consommateurs une expérience extraordinaire. Nous nous réjouissons du lancement de Disney+ le 12 novembre", a-t-il ajouté dans le communiqué des résultats.

Disney+ disponible en France le 31 mars 2020

Le patron de Disney a détaillé les ambitions du groupe dans le streaming lors de la conférence téléphonique qui a suivi la publication des comptes, et lors d'un entretien avec la chaîne 'CNBC'. Disney+ proposera un vaste catalogue, avec 500 films (des collections "Star Wars", Pixar, Marvel...) et 7.500 épisodes de séries, dont les 30 saisons des "Simpson". Le groupe espère attirer entre 60 et 90 millions d'abonnés à Disney+ d'ici à 2024.

Le service sera lancé le 12 novembre aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas, puis le 19 novembre en Australie et en Nouvelle-Zélande, suivis le 31 mars 2020 par cinq pays européens : la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Espagne.

Accords de distribution avec Amazon et d'autres diffuseurs

Disney a finalisé en début d'année sa plus grande acquisition, consacrant 71,3 Mds$ à l'achat de la majorité des actifs de 21st Century Fox, dont les studios de cinéma 20th Century Fox, les chaînes TV Nat Geo et FX, ainsi que les droits de franchises telles qu'Avatar, les X-Men, et les Simpsons.

Autant de contenus qui viendront enrichir son offre de vidéo en streaming, qui devra lutter dans un univers très concurrentiel dominé par Netflix (qui revendique près de 160 millions d'abonnés), et Amazon Prime Video, et où se sont également lancés Apple et HBO Max, le service d'AT&T, qui a racheté l'an dernier Time Warner (incluant HBO).

Bob Iger a également annoncé jeudi soir la conclusion d'un accord de distribution avec Amazon pour que Disney+ soit présent sur les télévisions "Fire TV".

"Nous avons des accords avec Apple, Samsung, Microsoft, LG et Google. Donc nous avons fait des progrès significatifs en terme d'accords de distribution, et Amazon est le dernier d'entre eux", a-t-il détaillé sur 'CNBC'.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com