»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/04/2019 à 22h15 Walt Disney +1,28% 133,360$
  • DIS - US2546871060
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Walt Disney en phase de doute, mais l'avenir est prometteur

Walt Disney en phase de doute, mais l'avenir est prometteur
Walt Disney en phase de doute, mais l'avenir est prometteur
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Walt Disney fléchit avant bourse à Wall Street ce jour, au lendemain des résultats. Le groupe peine toujours à faire face à la montée en puissance des grands acteurs du streaming. Son propre service en la matière est attendue en fin d'année 2019... Le colosse américain des médias et du divertissement a publié hier soir, pour son second trimestre fiscal, un bénéfice net de 2,92 milliards de dollars soit 1,95$ par titre, pour des revenus de 15,2 Mds$ à comparer aux 14,2 Mds$ de l'année antérieure. Après ajustements, le bpa s'est élevé à 1,87$, contre 1,58$ un an plus tôt et 1,95$ de consensus. Le consensus de revenus était de 15,3 Mds$. Les réseaux média ont dégagé des revenus de 6,16 Mds$ (5,87 Mds$ un an avant). Le segment des parcs et resorts a généré 5,19 Mds$ de ventes (+6%).

Ainsi, le groupe a donc manqué le consensus pour le trimestre clos. Robert Iger, patron de Disney, préfère ne pas épiloguer et se concentrer sur l'acquisition des actifs de la 21st Century Fox, dossier sur lequel le groupe vient de l'emporter face à Comcast. L'autre perspective majeure pour Disney concerne la mise en place du service tant attendu de streaming. Iger juge que le groupe dispose des marques et du contenu pour être extrêmement compétitif, même face à Netflix, Amazon, "ou qui que ce soit d'autre sur le marché". En récupérant les marques de Fox et ses actifs créatifs, Disney entend rendre ses produits encore plus attractifs pour les consommateurs. Le dirigeant évoque les réseaux FX ou National Geographic de la Fox, ainsi que Fox Searchlight, et surtout les studios cinématographiques de sa proie, qui lui permettront de renforcer certaines franchises ('Avatar', 'X Men', 'Fantastic Four', 'Deadpool', 'Kingsman'...). Le service en streaming ESPN+ lancé après le rachat de BamTech se développe, a précisé Disney sans donner de chiffres à ce stade. La véritable offre de streaming du groupe est attendue en fin d'année prochaine, réunissant les marques Pixar, Marvel, Lucasfilm, NatGeo, avec l'objectif d'atteindre la base la plus large de consommateurs.

Les moyens financiers du groupe seront essentiellement alloués à l'opération Fox dans un futur proche. Disney va donc interrompre ses rachats d'actions en attendant de mieux équilibrer cash et dettes. La partie cash de l'opération se chiffre en effet à près de 36 Mds$.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com