Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/11/2020 à 22h15 Walt Disney +3,77% 151,490$
  • DIS - US2546871060
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Walt Disney (+2,1%) : résultats salués à Wall Street, malgré les pertes

Walt Disney (+2,1%) : résultats salués à Wall Street, malgré les pertes
Walt Disney (+2,1%) : résultats salués à Wall Street, malgré les pertes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Face à la crise du coronavirus, le géant américain des loisirs Walt Disney vient d'essuyer sa première perte annuelle depuis 40 ans. La pandémie a vidé les parcs à thème du groupe, paralysé sa filiale de croisières, et perturbé sa production cinématographique. Ainsi, sur l'ensemble de l'exercice fiscal 2019-2020, achevé le 3 octobre, le groupe a annoncé jeudi soir une perte nette de 2,83 milliards de dollars, sa première perte depuis 1980.

Toutefois, les chiffres sont ressortis bien moins mauvais que ce que craignaient les analystes, notamment grâce à des réductions de coûts et au succès du service de vidéo en streaming Disney+, qui compte désormais 73,7 millions d'abonnés, un an seulement après son lancement, et a profité des confinements liés à la pandémie de Covid-19

A Wall Street, l'action Walt Disney a réagi positivement, et a grimpé vendredi de 2,1% pour finir à 138,36$, ce qui a réduit sa perte à 4,3% depuis le début de l'année.

28.000 suppressions de postes

Pour le seul 4e trimestre fiscal, Disney a subi une perte nette de 710 millions de dollars (39 cents par action), son 2e trimestre consécutif de pertes en données publiées. Après ajustements, notamment pour charges de restructuration, la perte nette par action ressort à 20 cents, contre un bénéfice de 1,07$ au 4e trimestre 2018-2019. Les revenus du groupe ont chuté de 23% à 14,71 Mds$ contre 19,1 Mds$ un an plus tôt.

Ces chiffres sont toutefois supérieurs aux attentes du consensus mesuré par le cabinet FactSet, qui tablait sur une perte ajustée de 71 cents et sur des ventes de 14,15 Mds$.

La pandémie a amputé le résultat opérationnel de Disney de 7,4 Mds$ sur l'exercice, dont l'essentiel (6,9 Mds$) dans la branche parcs à thème et autres expériences. Pour faire face à la crise, le groupe a annoncé en septembre dernier la suppression de non moins de 28.000 postes, dont la plupart dans cette branche.

Le streaming est devenu la "clé de l'avenir de la compagnie"

"Cette année n'a ressemblé à aucune autre dans nos vies et dans toute l'histoire de la Walt Disney Company", a ainsi commenté Bob Chapek, le directeur général de Disney dans une conférence téléphonique. "Le vrai point positif est notre activité de vente directe aux consommateurs", dont fait partie la vidéo en streaming (Disney+) a-t-il souligné, en ajoutant que cette branche serait "la clé de l'avenir de la compagnie".

Un an exactement après le lancement de Disney+, le dirigeant a indiqué que le service comptait 73,7 millions d'abonnés payants à la fin septembre, bien au-dessus des prévisions du groupe. Au 4e trimestre, 16,2 millions d'abonnés supplémentaires ont été acquis, une hausse de 28% par rapport à la fin du troisième trimestre (57,5 millions).

En comptant les abonnés à la chaîne sportive ESPN+ (10,3 millions contre 8,5 au T3) et au service de streaming Hulu (36,6 millions contre 35,5 millions), Disney totalise désormais plus de 120 millions d'abonnés à ses services de vidéo en streaming.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !