»
»
»
Consultation
Cotation du 23/02/2018 à 22h30 CBOE Holdings -1,10% 108,750$
  • CBOE - US12503M1080
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Wall Street : soupçons de manipulation sur la volatilité (VIX)

Wall Street : soupçons de manipulation sur la volatilité (VIX)
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les récentes turbulences boursières ont entraîné un brusque réveil de la volatilité, mesurée aux Etats-Unis par le VIX, un indice créé et coté par le marché des options de Chicago, lui-même géré par le groupe CBOE Holdings.

L'indice VIX, aussi appelé "indice de la peur", dont la valeur historique moyenne se situe à 20, était tombé durablement en dessus de ce niveau depuis plus d'un an, atteignant même 9 en janvier, avant de flamber jusqu'à dépasser 50 la semaine dernière, puis de revenir autour de 25 cette semaine...

Deux ETP sur le VIX clôturés après de lourdes pertes

De quoi faire perdre beaucoup d'argent aux nombreux produits financiers adossés au VIX, à savoir les ETP et ETN (Exchange traded products et notes) et les contrats à terme sur l'indice. Deux banques, Crédit Suisse et le japonais Nomura ont même été contraintes la semaine dernière de clôturer en urgence deux ETP à effet de levier, qui pariaient sur une faible volatilité de la Bourse. Les cours de ces ETP ("VelocityShares Daily Inverse VIX Short-Term" pour Crédit Suisse et "Next Notes S&P 500 Vix Inverse" pour Nomura) avaient fondu de plus de 80%, après la dégringolade de Wall Street de l'ordre de 10% en une dizaine de jours.

Les déboires du VIX et de ses produits dérivés ont fait chuter de plus de 20% le cours de Bourse du CBOE entre le 2 et le 9 février. Plusieurs analystes financiers ont revu à la baisse leurs objectifs de résultats pour la place de marché, estimant que les contrats à terme sur le VIX, que le CBOE propose en exclusivité, vont être délaissés par les investisseurs échaudés par les récentes pertes subies...

Un lanceur d'alerte anonyme écrit à la SEC et à la CFTC

Mardi, un élément supplémentaire est venu trouble le marché du VIX, avec la révélation qu'un lanceur d'alerte anonyme vient d'accuser des intermédiaires financiers de manipuler cet indice ! Une lettre d'un cabinet d'avocat représentant ce lanceur d'alerte a ainsi été envoyée aux régulateurs financiers américains, la SEC (Securities and Exchange Commission) et la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), a affirmé mardi l'agence 'Reuters'.

Le lanceur d'alerte, qui dit avoir occupé des postes de responsabilité dans le secteur financier, affirme que des intermédiaires financiers ont tiré profit du mode de calcul du VIX pour le manipuler. "La faille permet aux courtiers disposant d'algorithmes avancés de faire varier le VIX à la hausse ou à la baisse en se contentant d'afficher des cours sur les options S&P sans avoir à engager de véritables transactions ou à mobiliser des capitaux", écrit ainsi Jason Zuckerman, du cabinet d'avocats Zuckerman Law.

Le courrier affirme aussi que la manipulation du Vix a joué un rôle dans les récentes turbulences subies par certains ETP liés à la volatilité.

Le CBOE rejette en bloc toute possibilité de manipulation de son indice

Un porte-parole du CBOE a immédiatement réfuté ces allégations, en estimant que "la lettre est truffée de déclarations inexactes, d'idées fausses et d'erreurs factuelles; il y a notamment une incompréhension fondamentale de la relation entre l'indice VIX, les contrats futures sur le VIX et les ETP (Exchange Traded Products) sur la volatilité", selon ce porte-parole. William Speth, responsable de la recherche chez CBOE, a précisé pour sa part qu'"il y a des sauvegardes inhérentes à la procédure de calcul de la valeur de règlement du VIX qui empêcheraient le type de manipulation évoquée dans la lettre."

La Finra aurait déjà ouvert une enquête

De leur côté, les régulateurs de la SEC et la CFTC n'avaient pas encore réagi mardi soir, ni indiqué si ces informations allaient entraîner l'ouverture d'une enquête de leur part.

En revanche, selon le site du Wall Steet Journal', l'autorité américaine de régulation de l'industrie financière (Finra) a d'ores et déjà ouvert une enquête pour déterminer si le Vix a pu être manipulé.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Wall Street : soupçons de manipulation sur la volatilité (VIX)

Partenaires de Boursier.com