Cotation du 15/10/2021 à 17h35 Voyageurs du Monde +0,22% 91,800€

Voyageurs du Monde : la direction balise le terrain

Voyageurs du Monde : la direction balise le terrain
Voyageurs du Monde : la direction balise le terrain
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Voyageurs du Monde reprend 1,8% à 91 euros ce jeudi, alors que l'évolution de la pandémie conjuguée à un très faible nombre de pays accessibles, ont considérablement perturbé l'activité du 1er semestre 2021 du groupe qui n'a ainsi enregistré qu'une faible quantité de départs, ayant représenté un chiffre d'affaires de 16,9 millions d'euros, en baisse de 78% par rapport à 2020 et de 91% par rapport à 2019.
Contrairement à l'année 2020, très peu de départs ont donc pu avoir lieu au 1er trimestre en 2021 et seules quelques inscriptions de dernières minutes ont permis d'assurer un flux d'activité post confinement sur les mois de mai et juin 2021. A partir du mois de mai, les différentes entités du groupe, en dehors de celles situées au Royaume-Uni, ont enregistré des volumes plus importants d'inscriptions pour l'été sur les seules destinations accessibles (Europe, DOM TOM, Iles de l'Océan Indien et certains pays d'Afrique).

Pour faire face à la forte baisse d'activité, le groupe a pris d'importantes mesures de réduction des charges... Les salariés, en télétravail depuis le 17 mars 2020, ont été placés en régime d'activité partielle progressive avec prise en charge à 100% de la partie chômée. De ce fait, la masse salariale a pu être sensiblement réduite...

Aides en renfort

L'Ebitda du premier semestre 2021 s'élève à l'arrivée à -5,6 millions d'euros contre -9,9 millions d'euros au premier semestre 2020. Il intègre une subvention de 10,6 millions d'euros qui correspond principalement aux aides aux coûts fixes accordées en France (9,7 millions d'euros) ainsi qu'en Belgique, Suisse et Islande. Les charges d'exploitation ont baissé de 37% par rapport au premier semestre 2020 et de 60% par rapport au premier semestre 2019. Cette diminution est principalement due aux aides concernant l'activité partielle.

Par ailleurs, suite à la levée de fonds réalisée fin avril, la trésorerie a été confortée par l'émission d'une obligation convertible en actions à hauteur de 75 millions d'euros souscrite par Certares, le Crédit Mutuel Equity et Bpifrance. Il est rappelé que cette levée de fonds est destinée au développement international. Durant la période plusieurs dossiers d'implantation ont été initiés et sont encore à l'étude ou en phase de discussion. La trésorerie s'élevait au 30 juin 2021 à 231,3 ME après remboursement de 30 ME de PGE en avril 2021.

Depuis la mi-septembre, le ralentissement de la circulation du virus obtenu grâce à la vaccination ainsi que la réouverture de certaines destinations (hors France et Europe) et l'annonce d'une date de réouverture prochaine de certains pays clefs (Etats-Unis, Argentine, Inde, Cuba.) ont permis au groupe de retrouver un niveau de ventes plus soutenu, représentant près de 65% des ventes réalisées à la même époque en 2019. Les différentes structures du groupe s'attachent à adapter le temps de travail des équipes en fonction de l'ouverture des destinations et en tenant compte d'un niveau de demande enregistré en progression constante. Les principales structures ont mis en place l'activité partielle de longue durée (APLD) qui se substitue à la prise en charge de l'activité partielle. L'aide aux coûts fixes ne sera pas reconduite au second semestre.

Dans ces conditions, et hors événements exceptionnels, le chiffre d'affaires 2021 du groupe devrait être supérieur à celui de l'année précédente et le résultat proche de l'équilibre. En 2022, le rythme d'ouverture des pays aux touristes étrangers déterminera le niveau des ventes... Si l'ouverture des destinations longs courriers devait se confirmer, le retour d'une tendance des ventes d'un niveau comparable à celui de 2019 pourrait être atteint courant 2022. Dans ces conditions et sauf redémarrage de la pandémie, le niveau d'activité de 2022 devrait être sensiblement supérieur à celui de 2021... Parmi les derniers avis d'analystes, Midcap Partners a rehaussé son objectif de cours de 116 à 122 euros avec un avis à 'acheter' sur le dossier.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !