Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 17h35 Voltalia -0,64% 18,740€

Voltalia : chahuté !

Voltalia : chahuté !
Voltalia : chahuté !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Voltalia rechute de 6% à 19,20 euros, alors que les revenus du S1 2020 se sont élevés à 88,4 millions d'euros, en hausse de 73% à taux de change constants et l'EBITDA consolidé du S1 2020 à 23,8 millions d'euros, en progression de 111% à taux de change constants. La marge d'EBITDA, à 27%, s'est améliorée de 5,3 points à taux de change constants, notamment grâce à un meilleur mix d'activités dans les Services qui fait plus que compenser les mauvaises conditions de vent au Brésil. Le résultat net (part du groupe), qui est comme par le passé négatif du fait du caractère saisonnier des ressources en vent des centrales détenues par Voltalia, voit son volume aussi augmenter avec une perte (part du groupe) en hausse de 77% à taux de change constant à (15,8 ME).

Le résultat opérationnel (EBIT) est en baisse à 1,2 millions d'euros. Les dotations aux Amortissements accompagnent les nouvelles mises en service et la consolidation d'Helexia, en augmentation de 4,1 millions d'euros. Les chiffres 2019 incluaient des reprises de Provisions liées à l'activité construction pour un total de 6,2 millions d'euros.
Le résultat financier est en légère amélioration (0,4 millions d'euros), en raison des effets combinés de la baisse des taux d'intérêt pour les centrales au Brésil et d'un impact de conversion EUR/BRL pour un impact total de 4,4 millions d'euros, partiellement compensé par la hausse du coût des nouveaux financements de projets et la consolidation de la dette Helexia.

Au S1 2020, Voltalia enregistre donc une perte nette (part du Groupe) de 15,8 millions d'euros, en hausse de 7,1 millions d'euros par rapport au S1 2029, en ligne avec la hausse de l'activité. Les premiers semestres de Voltalia sont en effet caractérisés par la saisonnalité avec des régimes de vent au Brésil particulièrement favorables aux S2 (production en moyenne supérieure de 70% au S1 au cours des 2 dernières années) et avec un S1 ne bénéficiant pas à plein des nouvelles centrales.

La séquence 2020-2023 des ambitions d'EBITDA est "rebasée"

Les faibles niveaux de vent enregistrés au S1 2020 au Brésil ont eu un impact de -7,5 millions d'euros sur l'EBITDA.
En appliquant un taux de change EUR/BRL de 6,3 depuis ce jour jusqu'à la fin de l'année, c'est-à-dire un taux moyen annuel de 5,9 (contre un taux de 5,0 considéré pour le bas de la fourchette de l'ambition 2020), la faiblesse du BRL devrait avoir un impact sur l'EBITDA annuel 2020 de -25 millions d'euros.

Sur l'ensemble de l'année 2020, l'effet combiné sur l'EBITDA des retards liés à la Covid-19 sur les Constructions et Services est estimé à -27 millions d'euros.
En conséquence, Voltalia anticipe désormais un EBITDA 2020 d'environ 100 millions d'euros (pour une ressource éolienne/solaire/hydroélectrique moyenne d'ici la fin de l'année), soit une croissance de plus de 50 % par rapport à 2019 et de plus de 90% à taux de change constants, mais en dessous de sa fourchette d'ambition initiale de 160 à 180 millions d'euros. En 2021, grâce à la contribution du portefeuille de 1 GW de centrales en exploitation et la normalisation des Services, l'EBITDA de Voltalia devrait atteindre environ 170 millions d'euros (avec une ressource éolienne/solaire/hydro moyenne et un taux EUR/BRL de 6,3). En 2023, grâce à l'augmentation de la puissance installée prévue, l'EBITDA devrait atteindre la fourchette 275-300 millions d'euros, intégrant un taux EUR/BRL de 6,3.

Les ambitions de puissance installée sont toutes confirmées

Malgré les retards de construction, les ambitions de puissance installée à court- et à long-terme sont confirmées : de 1 GW en exploitation attendu pour la fin 2020, la puissance visée passe à 2,6 GW en exploitation et en construction d'ici la fin 2023. Cette ambition est fortement soutenue par les gains récents de contrats long-terme : 867 MW de nouveaux contrats remportés depuis le début de 2020, après 389 MW en 2019 et 241 MW en 2018.

Au total, Voltalia a déjà sécurisé 92% (soit 2,4 GW) de son ambition 2023. Les contrats remportés récemment soutiennent fortement le rééquilibrage du portefeuille de Voltalia vers plus de solaire (désormais 50% du total de la puissance sous contrat) et plus d'Europe/Afrique (désormais 34% du total de la puissance sous contrat). Ils diversifient aussi la base clients de Voltalia, avec plus de 400 MW de contrats signés avec des entreprises (corporate PPAs).

Portzamparc parle d'un 'profit warning' prévu "mais d'une ampleur inattendue (2020 PZP 139 ME, Consensus 146 ME). La guidance 2021 (170 ME vs PZP 180 ME et Consensus 192 ME) est également plus basse que prévue, alors qu'elle est confirmée pour 2023 (PZP 299 ME, Consensus 300 ME)". Les prévisions seront ajustées après la réunion de présentation de ce matin, précise l'analyste qui visait jusque là un cours de 16 euros...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !