»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/07/2019 à 13h16 Vivendi -0,48% 24,890€
  • VIV - FR0000127771
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Vivendi : le Vivendi nouveau est (presque) arrivé

Vivendi : le Vivendi nouveau est (presque) arrivé
Vivendi : le Vivendi nouveau est (presque) arrivé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les résultats annuels publiés ce matin par Vivendi risquent de beaucoup moins intéresser le marché que les tractations qui se déroulent en coulisse concernant un éventuel rapprochement entre SFR et Numéricâble. Il faut dire que le périmètre actuel du groupe risque bien d'être encore chamboulé, lui qui a déjà perdu en cours d'année Activision Blizzard, et qui s'apprête à finaliser la vente de Maroc Telecom.

Malgré tout, les comptes apportent un certain nombre d'enseignements. D'abord, ils montrent que les revenus 2013 sont stables sur une base de change comparable, à 22,135 milliards d'euros, soit un peu moins que ce qu'espéraient le consensus de place (22,3 milliards d'euros). Le résultat opérationnel ajusté, ou EBITA, a atteint 2,43 milliards d'euros, là aussi un peu court par rapport aux attentes, sans en être très éloigné (2,5 milliards d'euros environ). En revanche, le bénéfice net ajusté, 1,54 milliard d'euros, dépasse les prévisions des analystes (1,47 milliard d'euros).

Le groupe a aussi réduit sa dette financière nette de 13,4 à 11,1 milliards d'euros en un an. En tenant compte de la vente de Maroc Telecom, "prévue prochainement selon les modalités connues à ce jour", elle baisserait même à 6,9 milliards d'euros. La société a fait progresser sa génération de cash-flow en provenance des opérations de près de 20% à 1,453 milliard d'euros.

Un groupe centré sur le pôle "médias et contenus"

Par métiers et sur une base de change constante, Groupe Canal Plus a affiché des ventes en hausse de 6,2% à 5,31 milliards d'euros, mais a subi une contraction de -7,8% de son EBITA à 611 millions d'euros. Universal Music Group enregistre un chiffre d'affaires de 4,88 milliards d'euros (+12,8%) et un EBITA de 511 millions d'euros (+1,4%). GVT a généré 1,709 milliard d'euros de revenus (+13,1%) et 405 millions d'euros d'EBITA (-5,7%). Au final, le pôle médias et contenus finit l'année sur 11,96 milliards d'euros de revenus (+10,1%) et 1,36 milliard d'euros d'EBITA (-8%). Quant à SFR, ses revenus baissent de -9,6% à 10,2 milliards d'euros, pour un EBITA de 1,073 milliard d'euros (-33%). Le groupe a adopté une présentation qui montre clairement que son futur périmètre tourne autour de Canal +, UMG et GVT.

"Le groupe entend positionner le futur Vivendi comme un acteur dynamique des médias et des contenus. Avec SFR, il a la volonté de participer à la recomposition du secteur des télécommunications en France en explorant activement toutes les opportunités", commente le président du directoire, Jean-François Dubos. Hier, les informations fournies par Altice et Vivendi ont convergé hier. La maison-mère de Numéricable a confirmé avoir approché le groupe médias et télécoms en vue d'une alliance entre le câblopérateur et SFR, mais qu'aucune offre formelle n'avait été transmise. De son côté, Vivendi avait annoncé plus tôt avoir été contacté par Altice à ce propos, sans qu'aucune décision n'eut encore été prise. Les rumeurs de presse du jour laissent cependant entendre que les deux groupes ont progressé vers un compromis. Il n'est pas fait mention du dividende, dont le montant sera sans doute décidé ultérieurement.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com