»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 17h39 Vivendi +0,82% 25,890€
  • VIV - FR0000127771
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Vivendi : le ton monte (encore) avec Elliott

Vivendi : le ton monte (encore) avec Elliott
Vivendi : le ton monte (encore) avec Elliott
Crédit photo © Telecom Italia

(Boursier.com) — Le ton monte encore d'un cran entre Vivendi et le fonds activiste Elliott quant à la gouvernance et la gestion de Telecom Italia (TIM). Le groupe français de médias et de divertissement réagit très vivement à l'appel d'Elliott aux actionnaires de Telecom Italia (TIM) à soutenir son projet pour l'opérateur télécoms italien.

Vivendi dénonce les pratiques d'Elliott et de Paul Singer, et reprend le rapport du Collegio Sindacale de TIM. Le groupe de médias français souligne que les membres du Conseil d'administration nommés par Elliott sont responsables de nombreuses irrégularités et d'infractions répétées au code civil, aux règlements intérieurs, au code financier italien et aux règles de gouvernance d'entreprise.

Notamment, ils auraient organisé des réunions du "Conseil d'administration parallèle", diffusé à des tiers des informations internes et sensibles pour le cours de bourse, en violation flagrante du règlement sur les abus de marché (MAR). Le Président Conti aurait aussi induit en erreur le Collegio Sindacale de TIM. Vivendi met aussi en avant les manquements des membres du conseil d'administration nommés par Eliott.

Selon Vivendi, Elliott n'oeuvre pas dans l'intérêt de tous les actionnaires, mais uniquement pour lui-même. Ses objectifs sont court-termistes et ne sont pas alignés sur ceux des autres actionnaires de TIM, explique notamment le groupe de médias français qui assure : Elliott trompe les investisseurs à bien des égards (...) Elliott promet de proposer des candidats indépendants et une gouvernance d'entreprise exemplaire. En réalité, Elliott a dicté l'agenda à ses candidats qui semblent totalement manipulés et ont à maintes reprises livré une série d'actions guidées par le seul intérêt d'Elliott.

Vivendi dément aussi certaines allégations du fonds activiste : Elliott a oublié le fait que la proposition de coentreprise Canal+/ TIM ne fait plus l'objet d'une enquête de la Consob, dit encore Vivendi qui ajoute : Elliott a fait des commentaires erronés au sujet du contrat de Havas.

Rappelons que les actionnaires de Telecom Italia sont convoqués en assemblée générale le 29 mars. Ils doivent se prononcer sur la proposition de Vivendi de révoquer 5 des 10 membres du conseil d'Administration issus de la liste d'Elliott et de les remplacer par 5 administrateurs indépendants.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com