Cotation du 24/09/2021 à 17h35 Virbac -0,78% 384,000€

Virbac : le résultat net part du groupe s'établit à 72,7 ME

Virbac : le résultat net part du groupe s'établit à 72,7 ME
Virbac : le résultat net part du groupe s'établit à 72,7 ME
Crédit photo © Virbac

(Boursier.com) — Grâce à la mobilisation constante des équipes Virbac pour la santé animale et la résilience du secteur, le chiffre d'affaires au premier semestre a grimpé à 529,4 Millions d'euros, en progression par rapport à 2020 de +17,9% hors Sentinel (+10,7% à périmètre réel). Hors impact défavorable des taux de change, le chiffre d'affaires est en progression de +21,3% hors Sentinel (+14,0% à périmètre réel).

Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions s'élève à 105,3 Millions d'euros, en très forte progression par rapport au premier semestre 2020 (85,5 Millions d'euros). Cette amélioration s'explique surtout par la remarquable croissance du chiffre d'affaires, portée par des performances très solides dans toutes les zones et une bonne dynamique de marché. Elle est partiellement compensée par un rebond des dépenses au niveau commercial et 'R&D', le premier semestre de l'année 2020 avait été marqué par une forte réduction des dépenses liée à la situation du Covid-19 (retard et décalage de projets 'R&D', report de séminaires, congrès, événements, arrêt des déplacements dans de nombreux pays, réduction des dépenses marketing, etc...).
Á noter également, que ce résultat semestriel bénéficie de la comptabilisation d'éléments exceptionnels à hauteur de 6,6 Millions d'euros. L'ensemble de ces éléments représente un impact positif de 1,2 points sur le ratio de "résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions" sur "chiffre d'affaires" de la période.

Le résultat net courant (résultat net consolidé retraité des charges et produits non récurrents et de l'impôt non courant) s'établit à 74,4 Millions d'euros, en progression de 38,9% par rapport au premier semestre 2020. À noter que le résultat financier correspond à une charge de 1,6 Millions d'euros, en forte diminution par rapport au premier semestre 2020 (charge de 8,7 Millions d'euros). Ceci s'explique par la baisse du coût de l'endettement net de 3 Millions d'euros résultant du remboursement de nos financements bancaires, comme suite à la cession de la gamme Sentinel, et par l'amélioration du résultat de change du fait de la relative stabilité du peso chilien face à l'euro et au dollar américain sur le 1er semestre 2021 en comparaison de la même période en 2020.

Le résultat net part du groupe s'établit à 72,7 Millions d'euros, soit une très forte hausse par rapport au premier semestre de l'année précédente (47,2 Millions d'euros), tiré par l'excellente performance opérationnelle et les éléments partagés plus haut.

Sur le plan financier, l'endettement net s'élève à -54,5 Millions d'euros à fin juin 2021, contre -63,4 Millions d'euros à fin décembre 2020. Cette relative stabilité de la dette nette sur les 6 premiers mois de l'année s'explique principalement par la cyclicité du modèle de génération de cash; la génération de cash s'effectuant plutôt sur la deuxième partie de l'année. Cette situation a été accentuée sur la période par des dépenses d'investissements plus soutenues, des besoins en fonds de roulement plus élevés au premier semestre 2021 compte tenu de la forte progression de notre chiffres d'affaires, et enfin le versement de dividendes au titre du résultat 2020.

Perspectives

"La très bonne tenue du marché de la santé animale et notre performance sur la période écoulée, nous amènent à relever notre perspective annuelle.
Nous anticipons à présent une croissance du chiffre d'affaires à taux et périmètre constants (hors impact de la cession de Sentinel) comprise entre 14% et 17% (soit entre 11% et 14% à taux constants et périmètre réel), ainsi qu'un ratio de "résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions" sur "chiffre d'affaires" qui devrait se situer autour de 16% à taux de change constants. Pour information, nous estimons que l'impact des produits acquis auprès d'Elanco (Clomicalm et Itrafungol), et auprès d'iVet (petfood US) pourrait représenter environ 1,5 points de croissance du chiffre d'affaires. Par ailleurs, nous anticipons un impact défavorable des changes sur le chiffre d'affaires d'environ 13 millions d'euros lié à la dépréciation des devises. Enfin, notre désendettement devrait se situer autour de 60 millions d'euros à périmètre et taux de change constants" commente la direction.

"La crise sanitaire n'a pas eu d'impacts très négatifs sur le secteur de la santé animale, mais comme expliqué dans nos précédentes communications, nous avons mis en place un corpus de mesures et un pilotage au quotidien afin de prévenir et limiter les impacts potentiels. Par ailleurs, notre présence globale en termes de zones géographiques et d'espèces, notre portefeuille produits très diversifié, nos différents canaux de distribution, la très forte réactivité et capacité d'adaptation de nos équipes, ainsi que la robustesse de notre situation financière constituent des atouts majeurs pour faire face aux conséquences de cette pandémie. Nous restons cependant vigilants à l'évolution de la situation dans les prochains mois et mobilisés pour y faire face" conclut le groupe.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !