»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/05/2019 à 17h35 Virbac +0,24% 164,800€

Virbac améliore ses comptes en 2018

Virbac améliore ses comptes en 2018
Virbac améliore ses comptes en 2018
Crédit photo © Virbac

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires annuel du groupe Virbac s'était élevé à 868,9 ME, en progression par rapport à 2017 de 0,8% à taux de change réels et de 4,5% à taux constants. Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions s'élève à 88,1 ME, en notable progression par rapport à 2017 (80,3 ME), malgré un fort impact de change négatif de 7,1 ME. À taux de change constants le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions marque une progression de 18,5%. Il bénéficie des bonnes performances dans l'ensemble des pays hors Chili, et notamment aux États-Unis qui tire la croissance du résultat courant ajusté en 2018.

Le résultat net courant (résultat net consolidé retraité des charges et produits non récurrents et de l'impôt non courant) s'établit à 31,5 ME, en progression de 6,7% par rapport à 2017. Le résultat net courant est positivement impacté par la croissance de l'activité et par la baisse du coût de financement liée au désendettement du groupe et à un effet favorable des taux d'intérêt comparé à 2017. En contrepartie, le résultat net courant est pénalisé par un impact de change défavorable principalement sur le peso chilien.

Le résultat net part du groupe s'établit à 20,1 millions, une forte hausse par rapport à l'année précédente (-2,6 ME), qui avait été notamment marquée par la dépréciation de l'actif d'impôt différé sur les pertes fiscales reportables américaines à hauteur de 21,4 ME au titre des exercices 2015 à 2017. Le résultat net de la période est impacté par une dépréciation complémentaire des actifs du vaccin leishmaniose pour un montant net de 5 ME. Le résultat net est également impacté par la comptabilisation d'une provision pour l'externalisation d'une activité de production en France, compensée en partie, par le revenu généré par la restructuration d'un site logistique en région parisienne.

L'endettement net se situe à 426,1 millions, en baisse de 34 ME par rapport au 31 décembre 2017 à taux réels, et de 48 ME à taux de change constants. L'absence de versement de dividendes par Virbac SA au titre du résultat 2017 et un strict contrôle de l'engagement des dépenses d'investissement ont contribué au désendettement. Le groupe respecte ainsi le ratio financier (Endettement net/Ebitda), qui ressort à 3,46 - versus 4,25 qui était la limite maximale fixée à fin décembre 2018 dans le cadre du covenant financier.

Le chiffre d'affaires à taux constants devrait progresser en 2019 de 4% à 6% par rapport à 2018, prévoit Virbac. Pour l'ensemble de l'année, le groupe anticipe un ratio de 'résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions' sur 'chiffre d'affaires' en progression d'environ 1 point par rapport à 2018 à taux de change constants. Sur le plan financier, le groupe entend poursuivre son désendettement (autour de 30 ME à taux constants sur l'année).

Par ailleurs, le groupe avait obtenu un assouplissement de son covenant financier (dette nette/Ebitda) auprès de ses banquiers pour 2018. Il devait se situer ainsi à 5 à fin juin 2018, et à 4,25 à fin décembre 2018. À compter de 2019, le ratio financier du contrat initial s'appliquera à nouveau, il devra en conséquence se situer à 4,25 à fin juin 2019 et 3,75 à fin décembre 2019. Le financement du groupe est principalement assuré au travers d'une ligne RCF (revolving credit facility) de 420 millions d'euros à échéance avril 2022, ainsi que de prêts bancaires bilatéraux, de financement de la BEI (Banque européenne d'investissement) et de contrats désintermédiés Schuldschein, dont les échéances se situent entre quatre et dix ans.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com