Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/08/2020 à 17h35 Vinci -1,95% 80,380€

Vinci publie un chiffre affaires en repli de 3,3% à 9,7 Milliards d'euros au T1

Vinci publie un chiffre affaires en repli de 3,3% à 9,7 Milliards d'euros au T1
Vinci publie un chiffre affaires en repli de 3,3% à 9,7 Milliards d'euros au T1
Crédit photo © Photothèque Vinci

(Boursier.com) — Vinci annonce à données comparables, un chiffre affaires en repli de 3,3%, à 9,7 Milliards d'euros, au T1. Le groupe spécialisé dans le BTP et les concessions, explique avoir pris des mesures drastiques pour réduire les coûts et les investissements, après avoir annoncé le mois dernier qu'il renonçait à son objectif de progression du chiffres d'affaires et ses résultats cette année. "La priorité est de reprendre les chantiers partout où cela est possible", souligne Vinci, précisant qu'il espère amorcer cette reprise en France d'ici la fin du mois d'avril.

Vinci confirme s'attendre à une forte baisse de l'ensemble de ses activités au cours des prochains mois en raison de la pandémie internationale.
Le carnet de commandes au 31 mars 2020 atteint cependant un plus haut niveau historique à 37,7 milliards d'euros, en augmentation de 8% sur 12.mois. Il représente près de 12 mois d'activité moyenne de la branche contracting. L'international représente 57% du carnet total (contre 54 % à fin mars 2019).

Le Groupe disposera d'un montant total de liquidités, y compris billets de trésorerie, de plus de 18 milliards d'euros.
De son côté, la société gestionnaire de l'aéroport de Londres Gatwick a obtenu début avril un nouveau prêt bancaire de 0,3 milliard de livres sterling à échéance avril 2022.

Il est à noter qu'en dépit des circonstances exceptionnellement difficiles dans lesquelles s'exercent actuellement les activités du Groupe, l'agence de notation Moody's a confirmé, le 9 avril 2020, la notation A3 avec perspective stable de VINCI SA et d'ASF. Standard & Poor's, quant à elle, a confirmé le 17 avril 2020 la notation A- de VINCI SA, d'ASF et de Cofiroute, avec perspective stable (contre perspective positive précédemment).

Tendances 2020

Le Groupe, qui affichait jusqu'à la mi-mars une solide performance d'ensemble, tant dans les concessions que dans le contracting, a subi une baisse très prononcée de son activité après l'entrée en confinement de la France et de nombreux pays, et des contraintes logistiques et administratives en découlant.

Les trafics de VINCI Autoroutes sont actuellement en baisse d'environ 80% et ceux de VINCI Airports de plus de 90%.
Dans le contracting en France, l'activité, après une phase de quasi-arrêt, reprend très progressivement chez Eurovia et chez VINCI Construction. Elle se maintient à environ un tiers du niveau normal estimé chez VINCI Energies. A l'international, la situation est globalement plus favorable, l'activité ayant pu être maintenue à des degrés divers selon les métiers et les pays, y compris pour certains d'entre eux à des niveaux proches de la normale.

Dans ce contexte, la priorité pour les entreprises du Groupe est de reprendre les chantiers partout où cela est possible, dès que les conditions sanitaires le permettent, en concertation avec les salariés et leurs représentants, en accord avec les maîtres d'ouvrage et en fonction des normes fixées par les autorités publiques. En France, l'objectif est d'amorcer cette reprise avant la fin du mois d'avril.
Toutefois à ce stade, les incertitudes sur le rythme et l'ampleur du redémarrage de l'activité ne permettent pas de quantifier les impacts financiers de la crise sanitaire sur les comptes 2020. Mais il apparaît que l'objectif, annoncé le 5 février 2020, d'une progression du chiffre d'affaires et du résultat pour 2020 ne pourra pas être tenu.

Assemblée générale des actionnaires reportée

Prenant acte de l'évolution des contraintes liées à la pandémie de Covid-19, le Conseil d'administration de VINCI, réuni le 26 mars 2020, a décidé de reporter à une date ultérieure l'Assemblée générale annuelle de ses actionnaires, initialement prévue le 9 avril 2020. La nouvelle date de l'assemblée générale sera communiquée dès que le Conseil d'administration l'aura arrêtée.

Xavier Huillard, président-directeur général de Vinci, a déclaré : "Face à une crise sanitaire mondiale sans précédent, la sécurité de ses équipes, partenaires, sous-traitants, clients et parties prenantes, ainsi que la continuité des services publics dont il est délégataire, sont les priorités absolues de Vinci. Sur ses réseaux autoroutiers, ses plateformes aéroportuaires et les infrastructures dont il assure la gestion, le Groupe participe notamment au maintien des transports indispensables à la continuité de l'activité et à l'acheminement d'équipements médicaux.
Dans les métiers du contracting, les entreprises de Vinci interviennent, en particulier, pour accompagner la montée en puissance des installations hospitalières, le bon fonctionnement des réseaux d'énergie, de communication et de traitement de l'eau et des déchets.
À cette mobilisation dans le cadre de ses expertises, s'ajoutent de nombreuses initiatives de solidarité menées par le Groupe et ses collaborateurs en France et dans les pays où il est implanté.
Après un début d'année tonique dans la continuité de l'exercice précédent, l'activité de Vinci a fortement reculé après les mesures mises en place à l'échelle mondiale pour tenter d'enrayer le développement du Covid-19, et particulièrement en France à partir du 17 mars, date d'entrée en confinement.
La pandémie impacte de manière significative l'activité de l'ensemble des pôles du Groupe, tant dans les concessions que dans le contracting. A la différence de la France, où de très nombreux chantiers ont dû être interrompus, la situation à l'international est plus contrastée, l'activité ayant pu se poursuivre dans de nombreux pays à des degrés divers selon les métiers.
Dans ce contexte, le Groupe s'attend à devoir faire face à une baisse prononcée de son chiffre d'affaires dans les prochains mois. C'est pourquoi, des mesures d'ajustement des dépenses et de révision des programmes d'investissements ont rapidement été mises en oeuvre dans l'ensemble des pôles de métiers.
Dès que les conditions sanitaires et règlementaires le rendent possible, le redémarrage de l'activité, là où elle est à l'arrêt, reste la priorité des entreprises de Vinci. En France, elles s'appuient pour ce faire sur les préconisations de sécurité sanitaire élaborées par les organisations professionnelles et validées début avril par le ministère du Travail et le ministère des Solidarités et de la Santé.
Grâce aux mesures prises et aux ressources financières dont il dispose, lesquelles ont été récemment renforcées par l'obtention de facilités bancaires supplémentaires, Vinci est armé pour traverser cette crise majeure inédite.
Au-delà, le Groupe est confiant dans sa capacité à rebondir grâce au niveau historique de son carnet de commandes et à la forte réactivité de son organisation décentralisée."

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !