Cotation du 26/10/2021 à 14h28 Vinci +1,08% 90,920€

Vinci : le résultat net consolidé pdg s'établit à 682 Millions d'euros au S1

Vinci : le résultat net consolidé pdg s'établit à 682 Millions d'euros au S1
Vinci : le résultat net consolidé pdg s'établit à 682 Millions d'euros au S1
Crédit photo © Photothèque Vinci

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires consolidé de Vinci du 1er semestre 2021 s'élève à 22,6 Milliards d'euros, en hausse de 22,3% à structure réelle par rapport à celui du 1er semestre 2020 (+21,7% à structure comparable ; impacts des changements de périmètre : +1,2% ; variations de change : -0,6%).
Le rebond est particulièrement marqué en France, où l'activité avait été fortement impactée suite à l'entrée en premier confinement le 17 mars 2020. La part du chiffre d'affaires réalisé à l'international s'établit à 45%. Par rapport au 1er semestre 2019, la hausse du chiffre d'affaires à structure réelle est de 4%.

L'EBITDA s'élève à 3.132 Millions d'euros. Il représente 13,9% du chiffre d'affaires. Le Résultat Opérationnel sur Activité (ROPA) s'établit à 1.598 Millions d'euros. Très supérieur à celui du 1er semestre 2020 (267 Millions d'euros), il reste en deçà de son niveau du 1er semestre 2019 (2.289 Millions d'euros).
Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) ressort à 1.467 ME. Il intègre notamment l'impact des paiements en actions (IFRS 2) et la contribution des participations consolidées par mise en équivalence, encore négative pour VINCI Airports.
Le Résultat net consolidé part du Groupe s'établit à 682 Millions d'euros et le résultat net par action à 1,19 euro. Il intègre une charge non courante au titre de la fiscalité différée, suite au relèvement du taux de l'impôt sur les bénéfices de 19% à 25% au Royaume-Uni à compter de 2023. Portant essentiellement sur la contribution de l'aéroport de Londres-Gatwick, cette charge représente un montant proche de 200 millions d'euros, mais elle est sans impact cash. Hors cet effet, le Résultat net consolidé part du Groupe ressort à 877 Millions d'euros (1,53 euro par action).

Le cash-flow opérationnel (avant prise en compte des investissements de développement dans les concessions) s'établit à 811 millions d'euros, du même ordre de grandeur qu'au 1er semestre 2019. Il intègre une variation du besoin en fonds de roulement - traditionnellement négative au 1er semestre du fait de la saisonnalité des activités - d'ampleur limitée.

Le cash-flow libre ressort à 381 Millions d'euros, supérieur à celui des deux précédents exercices (-182 Millions d'euros au 1er semestre 2020 et 316 millions d'euros au 1er semestre 2019).
L'endettement financier net consolidé s'élève à 18,6 Milliards d'euros au 30 juin 2021, en diminution de plus de 3,5 milliards d'euros par rapport au 30 juin 2020.

VINCI conserve une liquidité très importante, de 17,3 Milliards d'euros au 30 juin 2021 :
Une trésorerie nette gérée de 9 Milliards d'euros ;
Des lignes de crédit bancaire confirmées et non utilisées pour un total de 8 Milliards d'euros, à échéance novembre 2025 pour la quasi-totalité de ce montant ;
Un encours de 0,3 milliard d'euros de billets de trésorerie.

Le 30 juin 2021, VINCI a placé une émission obligataire de 750 Millions d'euros à 10,5 ans, assortie d'un coupon de 0,5%. Ce succès confirme la confiance des marchés dans la qualité du crédit de la société - notée A- par Standard & Poor's avec perspective stable, et A3 par Moody's avec perspective stable.
Au 30 juin 2021, la maturité moyenne de la dette financière brute du Groupe est de 7,7 ans et son coût moyen de 2,3%.

En avril 2021, Gatwick Airport Finance plc - holding de tête de l'aéroport de Londres Gatwick, filiale à 50,01% de VINCI Airports - a placé une émission obligataire d'un montant de 450 millions de livres sterling, à échéance 2026 et assortie d'un coupon de 4,375%. Parallèlement, dans le cadre du refinancement d'un prêt existant, Gatwick Funding Limited, société portant les financements de l'aéroport de Londres Gatwick, a émis une obligation d'un montant de 300 Millions de livres sterling, à échéance 2032 et assortie d'un coupon de 2,5%.

Perspectives

Pour VINCI Energies et VINCI Construction, les perspectives sont relevées : le début d'année tonique et le bon niveau des carnets de commandes permettent d'envisager - hors événements exceptionnels - une hausse du chiffre d'affaires et de la marge opérationnelle par rapport à 2019 pour chacun de ces pôles.

Dans les concessions, le niveau d'activité reste dépendant des mesures induites par la situation sanitaire en France et à l'international et des restrictions aux déplacements qui en découlent. Compte tenu des incertitudes générées par les évolutions de la pandémie, il n'est toujours pas possible à ce stade d'élaborer pour VINCI Airports des prévisions de trafic fiables pour les prochains trimestres.

Pour VINCI Autoroutes, il peut toutefois être escompté une poursuite du redressement du trafic, si de nouvelles mesures de restriction à la circulation ne sont pas mises en place en France.

Compte tenu de ces incertitudes et du poids des concessions sur la performance globale du Groupe, les résultats prévisionnels de VINCI pour 2021 ne peuvent donc être valablement quantifiés et ne pourront retrouver, dès 2021, leur niveau de 2019.
Pour autant, VINCI dispose de solides atouts pour retrouver une trajectoire de croissance pérenne, ses métiers des services à l'énergie, de la construction et de la mobilité plaçant le Groupe au coeur de la croissance verte.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !