Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/09/2020 à 17h35 Vinci -0,06% 71,020€

Vinci Airports : trafic passagers en baisse de 61,4 % au 1er semestre

Vinci Airports : trafic passagers en baisse de 61,4 % au 1er semestre
Vinci Airports : trafic passagers en baisse de 61,4 % au 1er semestre
Crédit photo © Vinci

(Boursier.com) — Les restrictions aux déplacements instaurées dans de nombreux pays (confinements des populations, fermetures de frontières, mises en quarantaine) ont entraîné un quasi-arrêt de l'activité des aéroports du réseau VINCI Airports au 2ème trimestre 2020. Le trafic a ainsi baissé de près de 98% en avril et mai par rapport à la même période de l'année précédente. L'assouplissement récent puis la levée progressive des restrictions ont permis d'amorcer un redémarrage du trafic passagers, mais celui-ci reste encore limité (baisse de 94,1% en juin 2020 par rapport à juin 2019).

Au global, avec un total de 2,4 millions de passagers accueillis dans les 45 aéroports du réseau VINCI Airports, le trafic passagers du 2ème trimestre 2020 affiche un recul de 96,4% par rapport au 2ème trimestre 2019. En dépit de la forte contraction du trafic commercial, les plateformes ont continué à accueillir des vols pendant toute cette période pour répondre à leur mission de service public : rapatriements des personnes bloquées à l'étranger, transferts de patients, de soignants et de matériel médical, activités de fret.

En coordination avec les autorités locales, VINCI Airports a mis en place, dans l'ensemble de ses aéroports, des mesures de protection sanitaire destinées à faciliter la reprise du trafic commercial : réduction de la densité des passagers tout au long de leur parcours par une gestion des flux appropriée, marquage au sol pour permettre la distanciation physique requise dans les files d'attente, port obligatoire du masque, mise à disposition de gel hydroalcoolique, renforcement du nettoyage, de la désinfection et de l'aération des espaces.

-Les aéroports du Portugal affichent un recul de 97,5% du trafic passagers au 2ème trimestre par rapport à 2019. Celui-ci est principalement dû aux restrictions de circulation imposées par les pays tiers. Depuis la réouverture des frontières au sein de l'espace Schengen, le 15 juin, le trafic a pu reprendre progressivement, par exemple sur les lignes reliant Lisbonne et Porto à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry.

-Au Royaume-Uni, le trafic passagers des aéroports de Londres Gatwick et de Belfast International a été quasi-nul au 2ème trimestre 2020 (respectivement -99,6% et -99,2% par rapport au 2ème trimestre 2019). A partir du 15 juin, quelques vols ont repris de manière limitée pour assurer notamment la liaison entre ces deux aéroports. L'annonce par les autorités britanniques, le 3 juillet, de la levée de la quatorzaine à l'entrée sur le territoire pour les passagers en provenance d'une cinquantaine de pays, devrait se traduire par une reprise plus marquée du trafic passagers.

Le 15 juillet 2020, Standard & Poor's a effectué une revue de la Class A debt de Gatwick Funding Limited, société portant les financements de l'aéroport de Londres Gatwick. L'agence a confirmé sa notation investment grade BBB, mais lui a attribué un CreditWatch negative (contre Outlook negative précédemment)2. Le 24 juin 2020, Moody's a confirmé sa notation Baa1 de Gatwick Funding Limited, mais révisé sa perspective de stable à négative. Le 30 avril 2020, Fitch Ratings a confirmé sa notation BBB+ de Gatwick Funding Limited, mais révisé sa perspective de stable à négative.

-Au Japon, le trafic passagers du 2ème trimestre 2020 a baissé de 93,5% par rapport au 2ème trimestre 2019 sur les trois aéroports du Kansai. Il a été pénalisé par les restrictions de circulation avec l'étranger, notamment avec la Chine, et par les consignes du gouvernement de limiter les déplacements à l'intérieur du pays. L'assouplissement de ces mesures à partir du 19 juin a permis d'amorcer une reprise du trafic domestique : baisses à Osaka-Itami et Kobe de respectivement 75,9% et 80,6 % en juin.

-Au Chili, le trafic passagers à l'aéroport de Santiago est resté faible au cours du 2ème trimestre
(-95,1% par rapport au 2ème trimestre 2019) en conséquence de la fermeture des frontières du pays et de sa situation sanitaire dégradée.

-En France, le trafic a été quasi-nul en avril et mai (-99,9% par rapport à 2019). La levée de la restriction des déplacements au-delà de 100 km du domicile a permis la reprise des vols domestiques dès le 2 juin à Toulon (Toulon/Paris Charles de Gaulle), le 8 juin à Lyon, Nantes (Lyon Saint-Exupéry/Nantes Atlantique) et Clermont-Ferrand (Clermont-Ferrand/Paris Charles de Gaulle), et le 15 juin à Rennes (Rennes/Lyon Saint-Exupéry). Les vols internationaux ont repris le 15 juin à Lyon et Nantes grâce à l'ouverture des frontières avec plusieurs pays de l'espace Schengen. Toutefois, le trafic de juin est resté encore très faible (-96,5%).

-Au Cambodge, les restrictions de circulation avec l'étranger liées à la pandémie expliquent le trafic quasi-nul sur l'ensemble du 2ème trimestre (-97,7% par rapport à la même période l'année dernière). Cette situation n'a pas évolué en juin.

-Aux Etats-Unis, la reprise de l'activité domestique en juin explique la baisse relativement modérée du trafic passagers de l'aéroport d'Orlando-Sanford (-78,8 % au 2ème trimestre, dont
-60,2% en juin).

-Au Brésil, l'aéroport de Salvador a vu son trafic passagers, essentiellement domestique, reculer de 91,4% au 2ème trimestre. L'annonce par la compagnie GOL de la mise en place d'une base à Salvador avec des correspondances optimisées, devrait accompagner la reprise du trafic attendue au 3ème trimestre.

-En Serbie, la baisse de trafic passagers de l'aéroport de Belgrade ressort à 94,6% au 2ème trimestre 2020. L'annonce récente par la compagnie Wizz Air d'un troisième avion basé à Belgrade pour desservir une dizaine de nouvelles routes, dont une à destination de Lisbonne, confirme l'attractivité de la capitale serbe et devrait soutenir la reprise d'activité initiée depuis fin mai (-88,5% en juin 2020 par rapport à juin 2019).

-En République dominicaine, la fermeture des frontières du pays jusqu'en juillet a fortement pénalisé le trafic, quasi-nul au 2ème trimestre (-98,2%). Le rétablissement des vols commerciaux depuis le 1er juillet a permis une reprise progressive de l'activité.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !